Visiter Les Pouilles

Pourquoi visiter les Pouilles ?

Située au Sud-Est de l’Italie, la région des Pouilles attire de plus en plus de touristes et la beauté des panoramas explique sans peine ce phénomène.

Visiter la région des Pouilles, qui est une région d’Italie unique, offre beaucoup aux touristes curieux.

Ce guide vous permettra de connaître les principales destinations des Pouilles.

L’Italie traditionnelle et historique

Si les Pouilles sont une destination de voyage si intéressante, cela est principalement dû à son histoire.

Un nombre incroyable de cultures se sont entrechoquées à cet endroit de l’Europe.

L’Orient et l’Occident s’y sont rencontrés avec les cultures aragonaise (espagnole), souabe (allemande), sarrazine (arabe), byzantine (turque), normande …

La région des Pouilles garde néanmoins une identité forte malgré une histoire changeante qui a constitué un patrimoine riche.

Des panoramas variés

Cette histoire et ce patrimoine ont modelé le visage des Pouilles pour en faire une destination pleine de surprises.

Tous les différents styles d’architectures : les kasbahs de Ostuni, les trulli de Bari, le Castel del Monte, etc … en témoignent.

D’un point de vue naturel, les Pouilles regorgent de criques, de plages au sable fin mais aussi de grottes, de dunes, de forêts. On peut même y compter un canyon !

Toute cette pluralité de paysages participe à un dépaysement garanti.

Un condensé de Dolce Vita

Les Pouilles se révèlent riches en traditions mais aussi pleines du charme de l’Italie. L’importance du terroir et de son histoire transparaissent dans les rapports humains.

L’ambiance festive et insouciante des grandes villes apportent un complément avec la beauté endormie des campagnes millénaires des Pouilles.

Les habitants des Pouilles sont fiers de leur histoire et la transmettent de manière bienveillante . Une gastronomie simple mais terriblement efficace finira de convaincre le plus réticent des voyageurs.

Les 15 Lieux Incontournables à visiter dans les Pouilles

Visiter Bari, la capitale des Pouilles

Bari est la capitale de la région. Elle contient l’un des quatre aéroports des Pouilles

Le centre historique de la ville, qui n’est pas très grand, est très agréable à visiter. Le reste de la ville est moins important sur le plan culturel et historique mais sa visite reste envisageable.

Photo de maisons blanches "Trulli" à Bari

Photo des "Trulli" de Bari Vecchia

Le centre historique (Bari Vecchia), où l’on trouve les maisons blanchies à la chaux, typiques des Pouilles, doit être vu si vous visitez Bari. Dans ce centre historique, vous pourrez également emprunter la rue des orecchiette, pâtes en forme d’oreilles qui seront réalisées devant vous par les habitants de cette rue.

Toujours dans le centre historique, un monument de culte est à découvrir. La Basilica di San Nicola, grand lieu de pèlerinage dans lequel on peut trouver un accès à la crypte où se situe la tombe de Saint Nicolas.

Un autre édifice religieux, la cathédrale de Bari, la Cattedrale di San Sabino, avec son style d’architecture roman, qui contient quant à elle, la tombe du saint patron de Bari.

À côté de la Cattedrale di San Sabino se situe le musée diocésain qui est également à visiter. Même si le musée n’est pas grand, les façades baroques sont magnifiques et ses salles contiennent des pièces rares.

Non loin de la cathédrale de Bari se situe une forteresse normande qui permet d’avoir une belle vue sur la mer si vous empruntez les rampes qui mènent aux tours qui surplombent la dite-forteresse.

L’intérieur du château contient une gypsothèque, comprendre un ensemble de sculptures, qui montre les autres attractions touristiques faisables dans les Pouilles, ce qui peut s’avérer pratique si Bari est la première ville des Pouilles que vous visitez.

Si une vue sur la mer vous attire, le lungomare de Bari vous offre une balade en bord de mer, la plus longue d’Italie. La balade est ouverte à tous et il est possible d’en profiter quand vous le souhaitez.

Polignano a Mare

Destination phare des Pouilles, la ville de Polignano a Mare est unique. Des vues à couper le souffle, une eau turquoise digne des plus belles cartes postales, des falaises pittoresques soutenant les maisons blanches caractéristiques des Pouilles, voilà ce qui définit Polignano a Mare.

Déambuler dans les ruelles de Polignano a Mare est un délice pour les yeux, ses maisons blanches perchées sur ses falaises ne lui font pas démériter son titre de “Perle de l’Adriatique”

Photo des falaises de Polignano a Mare.

Les falaises de Polignano a Mare

Dans ces mêmes falaises, il existe des grottes qui ont fait la réputation de la ville. Même si certaines de ces grottes ne sont pas praticables, l’une d’elles, la Grotta Palazzese est accessible à pied, on peut même y trouver un restaurant ouvert entre mai et septembre

Malgré le charme évident des falaises, Polignano a Mare ne se résume pas à cela, l’intérieur de la ville est agréablement rustique et les maisons donnent un cachet authentique à la ville.

La Pizza dell’Orologio est un passage obligé pour les visiteurs et son aspect typique fascine.

La plage de Lama Monachile est la plage la plus connue de Polignano a Mare. Même si elle s’avère être très exiguë, cette plage est la plus fréquentée de la ville et son aspect resserré attire. Étriquée entre deux morceaux de la ville, le littoral offre une eau translucide et un cadre unique.

La plage de Lama Monachile à Polignano a Mare

La plage de Lama Monachile à Polignano a Mare

Lecce

Incontournable des Pouilles, la ville de Lecce est certainement la ville qui contient le plus de monuments historiques de la région. Son centre historique est grand et il y a beaucoup de choses à découvrir. Surnommé la “Florence du Sud”, Lecce est une ville baroque qui n’a rien à envier au patrimoine artistique et culturel de sa sœur du Nord de l’Italie.

De nombreux palais sont à voir à Lecce, servant anciennement de demeure pour les plus fortunés, ces bâtiments, au nombre impressionnant de 90, arborent de très belles façades et valent le détour pour leurs styles propres à chacun.

Voici une liste contenant les principaux palais à voir à Lecce

  • Le palais Celestini, 
  • Le palais Marrese
  • Le palais Guarini
  • Le palais Paisielle
  • Le palais Vernazza

La succession des différents peuples et cultures aux rênes du pouvoir dans la région des Pouilles a créé une diversification des styles architecturaux comme on peut le voir avec le Château de Charles V. Roi d’Espagne, il hérite des terres d’Italie et choisit de renforcer les défenses dans les Pouilles.

Le château de Lecce est un témoignage de cette période et est reconnu pour être un des plus beaux bâtiments militaires d’Italie. Avec des dimensions impressionnantes, le Château de Lecce est un incontournable de la visite de Lecce.

Il est possible de visiter l’intérieur du Château de Lecce mais celui-ci est un peu vide malgré un travail de restauration remarquable.

Le Château abrite un musée de papier mâché, activité artistique typique de la ville, le musée de la Cartapesta.

Un autre bâtiment très impressionnant : la basilique Santa Croce, le plus beau monument religieux de la ville, son style baroque et son fourmillement de détails subjuguera n’importe quel visiteur.

Photo de la basilique Santa Croce

Photo de la basilique Santa Croce

Avec une histoire comme la sienne, la visite de la basilique et sa contemplation peuvent occuper pendant une demi-journée.

Le Duomo de Lecce est un site inévitable de Lecce, peut-être moins extravagant que la basilique Santa Croce, ses détails et sa richesse racontent l’histoire de ce bâtiment phare de Lecce.

Situé sur la la piazza del Duomo, place qui, à elle seule vaut le détour, le Duomo, aussi appelé Cathédrale Santa Maria Assunta, représente bien le baroque de Lecce.

Alberobello, village authentique des Pouilles

Alberobello est un village des Pouilles unique car on peut y trouver les trulli, maisons en pierre à l’architecture pittoresque. Ces maisons ont permis au village Alberobello d’être classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le village d’Alborello est plutôt petit, les trulli sont regroupés et chaque visiteur pourra se créer son propre itinéraire. La visite du village ne devrait pas prendre plus d’une demi-journée maximum.

Ces maisons étaient désassemblées puis empilées plus loin par les paysans pour fuir les impôts fonciers. Les symboles sur les toits de ces maisons seraient des symboles protégeant du mauvais sort et apporteraient une bonne récolte selon les us et coutumes des paysans de la région.

Photo des Trulli d'Alberobello dans les Pouilles

Visiter les Trulli d'Alberobello dans les Pouilles

Les trulli apportent donc une identité forte au village d'Alberobello, la plupart des trulli sont désormais des boutiques ou des restaurants.

Le village est ultra touristique, il est donc conseillé de visiter la ville hors-saison ou à certaines heures de la journée où l’affluence est moindre. 

  • Le quartier Aia Piccola est un quartier plus authentique ou certains trulli sont encore habités. La visite de ce quartier est un bon moyen de fuir le tourisme de masse et la zone plus commerciale d'Alberobello.

  • Le quartier de Monti, quartier plus touristique d'Alberobello,  abrite des trulli reconvertis en boutiques souvenirs, hôtels et restaurants.

Il est important de visiter le trullo Sovrano, le plus grand des trulli, le seul du village à posséder un étage. Il recèle d’objets permettant de mieux comprendre les traditions locales et de comprendre les origines de ces maisons si atypiques.

L’église du village, l’église San Antonio, est unique au monde car il s’agit de la seule église construite dans le style des trulli, des murs épais, blanchis par la chaux et un toit circulaire.

Gallipoli

Gallipoli est une ville à l’architecture beaucoup plus grecque. Située en bord de mer, la ville est une cité balnéaire qui offre quelques belles visites et des eaux réputées pour leur beauté. Elle est une des destinations incontournables à visiter dans les Pouilles.

L’architecture de la ville vaut le coup d'œil et, comme à Lecce, de nombreux palais sont à voir. Le style baroque est toujours au rendez-vous bien que moins prononcé qu’à Lecce.

La balade en bord de mer ionienne, déambuler dans les petites ruelles et faire le tour des murailles sont des activités qu’il faut faire à Gallipoli.

Le château Angevin, situé près des eaux portuaires, peut se visiter. Son style architectural démontre encore l’histoire impressionnante des Pouilles ainsi que son multiculturalisme.

Autre témoignage historique de la ville de Gallipoli, la fontaine grecque, située en face du château. Bien plus vieille encore que le château, elle est même la fontaine la plus ancienne d’Italie.

Plage de Gallipoli

Plage de Gallipoli

Gallipoli, en bonne cité balnéaire, propose de nombreuses plages de qualité :

  • Plage du Lido Giovanni : Lungomare G. Galilei, 91, 73014 Gallipoli. Plage privée : entrée 6€. La plage la plus symbolique de Gallipoli. Entrée payante nécessaire pour pouvoir profiter de cette plage.
  • Plage de la Pureté : Contrada Purità, 73014 Gallipoli. Une eau d’une beauté renversante avec en prime vue sur le centre historique de Gallipoli.
  • Plage de Baia Verde : Viale delle Dune, 73014 Baia Verde. Une eau limpide et une longue plage de sable fin pour Baia Verde. Cette plage est également ouverte de nuit et permet de profiter d’une ambiance nocturne plus festive. En effet, de nombreux bars permettent de profiter encore plus de la plage.
  • Plage de Punta della Suina : Litoranea, 73014 Gallipoli. Cette plage est une plage privée constituée principalement de rochers. Le parking est payant et les douches également mais la tranquillité est totale. Il suffira de traverser la pinède pour y trouver une magnifique crique aux eaux cristallines.

A propos des baignades aux environs de Galipoli qui nécessitent un peu de déplacement : 

A noter que les baignades dans le Salento, les Pouilles du Sud-Est, sont mondialement reconnues. 

La région bénéficie de conditions météorologiques très bonnes pour se baigner. A ce sujet, les plages du Salento permettent aux baigneurs de choisir sa mer. La mer Ionienne ou bien la mer Adriatique. Si le vent vient de l’Est et déferle sur la côte Adriatique, le voyageur pourra se rabattre sur les plages de la mer Ionienne et vice-versa. 

Les plages du Salento permettent donc d’optimiser au maximum son plaisir sur ses plages sans être dérangé par les éléments naturels.

  •  La Spiaggia di Pescoluse surnommée les Maldives du Salento offre une eau claire et peu profonde qui rend difficile de croire que l’on est encore en Europe.

  • Plages de Porto Cesareo : près du village de pêcheurs de Porto Cesareo, il y a deux portions de plage : la Punta Prosciutto et la Torre Lapillo. Ces deux plages donnent à voir les plus beaux sables blancs du Salento, les eaux profondément azurées de ces plages sont un dépaysement assuré.

Castellana et les magnifiques grottes des Pouilles

Les grottes de Castellana sont une merveille de la nature qu’il faut aller admirer si vous faites une visite des Pouilles. Longues de 3 km, ces grottes font partie des plus grandes d’Italie. 

La grotta Bianca, une grotte parmi les nombreuses de Castellana, est réputée comme une des plus belles grottes du monde. Elle possède des couleurs diverses qui laissent sans voix. Des visites guidées sont bien sûr proposées tous les jours et permettent de visiter ces formations géologiques uniques.

Il est également possible de faire cette visite spéléologique de nuit et dans l’obscurité totale pour les amateurs de sensations fortes.

Vous pouvez retrouver les tarifs et les horaires des visites de la grotte ici : 

https://teatriemusei.ovest.com/fr/grottes-de-castellana.php

Torre Sant’Andrea

Un site époustouflant à voir, digne des plus belles cartes postales , la Torre Sant’Andrea.

Son village de pêcheur typique et son paysage méditerranéen par excellence : un relief blanc, un maquis avec quelques pinèdes, compose ce tableau idylique. Un parking gratuit permet de se rendre sans réel souci dans ce lieu extrêmement pittoresque. Les photographes expérimentés ne pourront épuiser ce lieu de toute sa magie. 

Crique de Torre Sant'Andrea

Crique de Torre Sant'Andrea

Bien qu’aucune plage de sable fin ne permette de profiter du lieu, les rochers, quant à eux, accordent une contemplation bien méritée.

Ce lieu permettra aux voyageurs adeptes de connexion avec la nature de s’épanouir pleinement et d’oublier l’agitation de la ville. Baignades et plongeons pour les plus téméraires sont encouragés dans ce lieu qui n’est jamais trop fréquenté.

Pour les amateurs de sport, s’il faut encore ajouter d’autres activités à ce lieu, il est possible d’explorer la région en quad ou en motocross.

Castel del Monte

Château du XIII siècle, le Castel del Monte se situe en pleine campagne Pouilles à une haute altitude (540 mètres) dans la chaîne des Murges. Son aspect très particulier en forme octogonale lui assure une place unique car peu de monuments médiévaux possède une architecture aussi mathématiquement irréprochable.

Il est également l’un des seuls châteaux de l’époque médiévale ne disposant pas de pont levis ou d’autres moyens de défense car son but n’était pas défensif.

Photo du Castel Del Monte dans les Pouilles

Castel Del Monte

Le bâtiment est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1996 pour avoir conjugué le style architectural de l’antiquité classique, de l’Occident et du monde islamique.

L’intérieur du château, visite payante (comptez une dizaine d’euros), n’est pas indispensable à la visite. La vue du château surplombant les hauteurs des Murges est, quant à elle, incontournable.

Les îles Tremiti

Encore un autre morceau de paradis, les îles Tremiti sont une archipel qui abrite de magnifiques vues et une histoire très riche. Entre anciens cloîtres et bâtiments militaires abandonnés, la visite des îles Tremiti est enrichissante et reposante.

Les bateaux qui vous amèneront sur les différentes îles, ou que vous pourrez louer pour vous déplacer selon vos envies, navigueront sur une eau si translucide que ces derniers sembleront flotter dans le ciel.

Voici les îles qui composent l’archipel :

  • San Domino, il s’agit de l’île la plus visitée. Vous pouvez y faire de l’exploration urbaine (urbex), cette île est surtout touristique et vous y trouverez une plage de sable fin, la Cala delle Arene

  • San Nicola, incontournable si vous êtes intéressés par l’art et l’histoire des Pouilles. Il s’agit de l’île où vit majoritairement la population locale.

  • Capraia est inhabitée, c’est l’île qui permet le plus de se ressourcer avec la nature avec son spot de plongée très connu, la Punta Secca

  • Pianosa, apparaissant comme un rocher perdu dans l’Adriatique, sa distance rend sa visite difficile et peut être dispensable.

Ostuni

La ville d’Ostuni est aussi un incontournable des Pouilles, ses maisons blanches typiques qui jonchent les collines de l’endroit sont la marque de fabrique des Pouilles.

La Citta Bianca, surplombant la région, offre une superbe vue sur la mer d’un côté et du côté des terres, des étendues d’olivier vous attendent.

Photo d'Ostuni vue du ciel

Photo d'Ostuni vue du ciel

La ville est un dédale de petites ruelles et les maisons blanchies apportent une luminosité très bienvenue. 

La vieille ville possède son lot de découvertes :

  •  La vieille ville

Là ou l’histoire de la ville se fait la plus forte. Dans cette partie de la ville vous trouverez les principaux bâtiments qu’il faut visiter. Les centres historiques des villes et villages des Pouilles sont parmi les plus riches d’Italie.

  •  La cathédrale d’Ostuni

La cathédrale est un des monuments de la ville qu’il faut voir à tout prix, son architecture originale, à mi-chemin entre le style roman et gothique, l’un apportant simplicité voire austérité et l’autre multipliant les fantaisies, donne une cathédrale unique. Les peintures que vous trouverez à l’intérieur sont tout aussi qualitatives.

  • Le palais

Le  Palazzo Vescovile, situé non-loin de la cathédrale d’Ostuni, est lui aussi ouvert au public. Il abrite un musée assez récent qui expose des pièces archéologiques datant de l’Antiquité.

L’originalité du palais réside dans sa structure, en effet une passerelle couverte qui relie le cloître au palais détonne dans cette région d’Italie.

  •  Le musée de la Murgia Méridionale

Ancien édifice religieux, le bâtiment fait désormais office de musée de la ville. Ce musée fait la fierté des habitants d’Ostuni car elle abrite une trouvaille archéologique unique au monde. Il possède un corps de femme en couche vieux de plus de 25 000 ans, corps trouvé non loin de la ville.

  •  La Place della Liberta

La place typique d’Italie qui permet d’accéder à la vieille ville. 

  •  Les églises de la ville

De nombreuses églises sont à visiter à Ostuni, la cathédrale étant le plus bel édifice religieux de la ville, ces églises sont néanmoins si différentes les unes des autres que leur visite est à considérer.

Brindisi

Brindisi, autre grande ville des Pouilles, possède, avec Bari, un aéroport. Située plus au Sud de Bari, cette ville peut donc être votre point de départ pour une visite des Pouilles.

Localisée au Sud-Est des Pouilles, cette ville est une porte d’entrée pour l’Orient et pour la Grèce

Cette ville portuaire est intéressante pour son histoire et c’est donc naturellement dans son centre historique que vous pourrez admirer son héritage historique. 

La vieille ville est à découvrir simplement à pied, comptez moins d’une demi-journée pour boucler la visite. 

Le calme reposant des ruelles baignées de soleil et les couleurs orangées typiques de l’Italie du Sud achèveront de vous convaincre de la beauté des lieux.

La promenade en bord de mer vous permettra de flâner en admirant les eaux turquoises d’Italie mais vous pourrez surtout prendre la navette qui fait le tour du port pour seulement 1€, ce qui changera votre point de vue sur la ville de Brindisi.

La tour des Marins Italiens, mémorial bâti en l'honneur des marins italiens morts durant la Première Guerre mondiale, vous permettra de bénéficier d’une vue sur l’ensemble de la ville à couper le souffle. 

Le patrimoine religieux de la ville est aussi à considérer et rallongera votre visite de quelques heures car pas moins de 6 édifices sont à visiter.

  • La Cathédrale Saint Jean-Baptiste

Cette cathédrale, entièrement restaurée au XVIII siècle, est centrale dans la topographie de Brindisi, vous passerez forcément sur la place du Duomo

  • L’église saint Benoît

Édifice roman contenant un cloître à visiter absolument, certains éléments sont d’origine (XIe siècle) et d’autres sont de restauration mais la sérénité du lieu est unique.

  • L’église de Santa Maria del Casale

Avec ses fresques remarquablement conservées, cette église attire l'œil. Sa façade est révèle de multiples influences ; byzantines, apuliennes et gothiques.

  • Le temple de Saint-Jean du Sépulcre

Monument plutôt méconnu mais encore aujourd’hui plein de mystère. Ce temple est fascinant de par son architecture et son histoire.

  • La chapelle romane de la Sainte-Trinité

Datée du XIIe siècle, cette chapelle vaut le détour pour son cadre et ses fresques.

  • L’église Sainte-Thérèse

Monument baroque plutôt simple, cette église possède des chapelles à visiter qui renseignent sur les moeurs du XVIIe siècle

Le parc national du Gargano

Le parc national du Gargano est un parc protégé immense de 118 000 hectares. Si sa visite vous intéresse, voici un bref aperçu de ce qui vous attend dans ce parc.

Une liste des principaux sites à découvrir dans le parc.

  • Manfredonia

Manfredonia est la ville qui vous fera découvrir le parc. Ville médiévale, le nombre de touristes n’est pas extravagant, vous pourrez donc profiter au calme de cette ville.

Ses bâtiments historiques sont intéressants et son panorama est un incontournable du parc Gargano

  • Vieste

Vieste est plus dynamique que sa voisine Manfredonia, surtout d’un point de vue touristique. Les panoramas en bord de mer qu’offrent les deux villes sont tous deux simplement superbes. Son centre historique, sa plage et le Pizzomunno sont des sites phares du Gargano

  • Peschici

La petite ville rustique de Peschici à de nombreux monuments historiques forts et ses plages de sable fin, qui lui donne son nom, sont d’une beauté renversante.

Ville destinée à la pêche, ses restaurants raviront les amateurs des produits de la mer. Les trabucchi, construction atypique du lieu, éveilleront la curiosité des visiteurs.

  • La Foresta Umbra

“La Forêt Sombre” est si épaisse que peu de lumière parvient à filtrer les épais branchages qui la constituent. Les amateurs de randonnée seront ravis de parcourir cette réserve naturelle protégée. En effet, certains spécimens uniques de faune et de flore y vivent.

  • Vico del Gargano

Un centre historique authentique, de nombreuses églises à visiter, ce village des amoureux très typique à l’identité forte ravira les visiteurs des Pouilles qui passeront par ici. Certaines fêtes de février donnent encore plus d'intérêt à la visite de Vico del Gargano

  • Le lac de Varano

Le lac de Varano, célèbre pour sa pêche typique des habitants des Pouilles sur leurs sandali, offre un spectacle mémorable.

  • Les plages du Gargano

Les plages de sable fin du Gargano sont incontournables, de nombreuses sont facilement accessibles et certaines sont plus privées que d’autres. 

Voici une liste des plages que vous pourrez trouver à Gargano :

  • Spiaggia della Zaiana
  • La baie dei Campi
  • Cala della Pergola,
  • Spiaggia di Cala Lunga
  • Cala delle Sanguinare
  • La plage de Manaccora
  • Monte Sant Angelo

Photo de la mer dans le parc national Gargano

Photo de la mer dans le parc national Gargano

Pour terminer ce bref aperçu du parc de Gargano, le Monte Sant Angelo.

Surplombant la région, le village de Monte Sant Angelo est un village qui possède une histoire religieuse très forte car elle était un passage obligé pour les croisades mais était aussi un lieu de pèlerinage très fréquenté.

Les principaux lieux que vous pourrez visiter au Monte Sant Angelo sont les suivants :

  • Le temple de l’archange Saint Michel 
  • La Via dei Longobardi
  • château normand-souabe

Photo du chemin de promenade dans le parc national Gargano

Photo du chemin de promenade dans le parc national Gargano

Torre dell Orso

Faisant partie des plus belles plages des Pouilles, Torre dell Orso apparaît comme le pendant de Torre Sant’Andrea.

Des faraglioni apportent un cachet immédiat aux environs, les eaux bleues et translucides invitent à la baignade, l’endroit est parfait pour profiter d’un repos bien mérité.

Le Salento fait de l’Europe une cousine des Maldives et l’on comprend pourquoi en se promenant à Torre dell Orso.

Barletta

Autre ville en bord de mer, Barletta comporte de nombreux bâtiments historiques uniques. Ses plages ne sont pas loin de la ville mais il faudra se déplacer pour y accéder. Les plages aux alentours de Barletta ne sont pas les plus belles de la région et feront pâle figure en comparaison des plages du Gargano mais elles restent un bon moyen de se détendre.

Ruelle de Barletta

Ruelle de Barletta

Le château de Barletta

Le château est l’un des plus grands châteaux médiévaux de l’Italie. Sa construction daterait du XIIe siècle et son influence architecturale est très normande. Les habitants de Barletta flânent dans les jardins du château qui a converti ses anciennes douves en promenades. Un beau pont en pierre permet également de s’aventurer dans la cour intérieure du château pour mieux admirer ses détails.

Le colosse de Barletta

Le colosse de Barletta reste la plus grande particularité de la ville. Même si la statue n’est pas d’une stature impressionnante, 4 mètres de haut, elle reste la plus grande statue de bronze romaine au monde. Un héritage de l’Antiquité dont les habitants de Barletta tirent une grande fierté.

Traditions et festivals à Barletta

Les nombreuses fêtes qui ont lieu dans Barletta montrent à quel point les habitants de la ville sont attachés à leur ville.

En juillet, la Disfida di Barletta rejoue une bataille entre chevaliers italiens et français et des défilés impressionnants ont lieu dans la ville. Lors de cette fête, vous pourrez déguster des plats locaux tels que les orecchiette et la braciolette.

Le musée de Barletta et la galerie d'art

Giuseppe de Nittis est à l’honneur dans ce musée, peintre italien du XIXe siècle, principal représentant de la peinture italienne à cette époque. Sa peinture célèbre le “plein air” et les quelques tableaux que vous pourrez trouver dans ce musée vous le démontreront avec poésie.

Trani

Petite ville balnéaire charmante, Trani n’est pas un indispensable de la visite des Pouilles mais déambuler dans l’ancien cœur de la ville se révèle très agréable.

Trani est assez huppée, elle attire beaucoup d’Italiens dans ses restaurants en bord de mer qui pratiquent des prix assez élevés.

L’ancienne richesse de la ville laisse une marque à Trani, le port marchand y étant pour beaucoup, sa visite est recommandée. Il est très animé et de beaux bateaux y résident.

Photo du port de Trani

Photo du port de Trani

Le centre historique, à côté du port, vaut lui aussi le coup d'œil.

Le quartier juif, qui comporte deux synagogues, est atypique, la cathédrale en bord de mer et son château, le Castello Svevo sont des monuments qu’il faut voir si vous vous arrêtez dans la ville de Trani.

Les jardins de Trani sont réputés dans la région et la promenade jusqu’à la Villa Communale vous montrera un étang à tortue assez original.

Otranto

La ville d’Otranto est une ville connue pour ses remparts datant de l’Antiquité. Cette identité donne beaucoup de caractère à la ville. Ville balnéaire qui possède quelques plages de qualité, les environs sont aussi réputés pour être des spots de plongée superbes.

Les bons restaurants de la ville n’ont rien à envier aux autres plus grandes villes d’Italie, l’identité culinaire de la ville tournant autour du poisson.

Photo du bord de mer d’Otranto

Photo du bord de mer d’Otranto

L’attraction évidente de la ville reste la cathédrale et sa mosaïque au sol qui attire de nombreux touristes. La cathédrale possède une histoire macabre, les turcs ayant envahi la ville au XVe siècle, une partie de la cathédrale exploite cette histoire. En effet, les os et les crânes des martyrs ont été conservés dans la chapelle.

Le château d'Otrante, le Castello Aragonese, a été construit au XVe siècle sur d’anciennes ruines. Sur les remparts du château, la vue sur la ville et les eaux d’Italie est superbe. L’intérieur du château abrite quelques peintures mais la visite du château reste anecdotique.

Ce même château a inspiré le cadre du roman de Horace Walpole. Le livre Le château d'Otrante est considéré comme le premier roman gothique.

Image du château d’Otrante

Tarento

Tarento n’est pas une ville touristique mais certains de ses monuments valent le détour comme son château et sa vieille ville.

Tarento est surnommée la “ville entre deux mers”, la grande mer étant la mer Ionienne et la petite mer le lagon à l’intérieur des terres. La mare piccolo donne à voir de multiples bâteaux de pêche tandis que l’autre mer, la mare grande est plus urbanisée et plus commerciale.

  • Le château Sant Angelo ou Castello Aragonese reste le principal site qu’il faut visiter si vous passez par Tarento. Des visites gratuites sont organisées par la marine italienne. Il daterait du XVe siècle, aurait été reconstruit pour effacer l’ancienne présence turque et c’est pourquoi désormais son architecture est plus espagnole qu’orientale. 
  • Le musée archéologique national de Tarento de la ville possède de nombreux objets datant de l’Antiquité. Les passionnés d’histoire pourront y découvrir des pièces rares.
  • La cathédrale Duomo San Cataldo qui serait la plus vieille cathédrale de la région des Pouilles, comme à Otrante, une mosaïque au sol est à voir. Le style baroque de la façade et de la cathédrale en général est à savourer.