Un séjour dans la capitale britannique vous dit mais vous avez peur du gris de la ville ? Vous êtes au bon endroit ! Retrouvez ci-dessous les parcs de Londres les plus incontournables pour un véritable bol d’air frais et de nature !

Les parcs du cœur de Londres

Hyde Park, le poumon de la capitale

Situé dans le sud de Londres, en bordure du quartier français (et bourgeois) de South Kensington, c’est l’un des plus grands parcs de la capitale britannique. En effet, avec ses 140 hectares, il fait partie des endroits préférés des londoniens pour prendre l’air, faire du bateau sur la rivière qui le traverse, la Serpentine, ou encore participer à toutes sortes d’évènements. Concerts d’immenses stars (Rolling Stones, Queen, Pink Floyds…) , manifestations en tout genre ou encore commémorations, vous pourrez d’ailleurs y voir de tout.

Commencez votre balade par l’ouest du parc, et, si vous y allez au printemps, par la magnifique roseraie. Elle s’étend autour de la statue de Diane, un monument important dans l’histoire du parc. En effet, cette déesse de la chasse, elle rend hommage à l’histoire d’Hyde Park qui était à l’époque un terrain de chasse royal. De plus, elle a été sculptée par une femme, Lady Feodora Gleichen, la première sculptrice à rejoindre la Société Royale des Sculpteurs britanniques.

hyde park londres
@pixabay

Des statues, des monuments, des mémoriaux, le parc en contient beaucoup. Et notamment celui rendant hommage à la Princesse Diana, en forme de fontaine ovale. Assez touristique, il porte le nom de l’ex-princesse de Galles décédée en 1997 et qui vivait non loin, dans le château de Kensington. Vous pourrez également apercevoir un mémorial de l’Holocauste, un pour la reine Caroline, qui a aménagé le parc au 18ème siècle, et plusieurs statues contemporaines en bronze.

Il est bien sûr possible de venir dans Hyde Park pour se balader, profiter des immenses étendues d’herbe vallonnées et des fleurs aux alentours (voire même des animaux !). Mais vous y trouverez également de nombreuses activités, notamment autour du lac où des pédalos et des bateaux sont à louer. Une zone de baignade est délimitée (attention, l’eau est froide !) et de nombreuses aires de jeux y sont également disposées, pour les petits comme pour les grands. Vous pourrez même tester l’équitation !

hyde park bateau
@pixabay

Enfin, impossible de vous rendre à Hyde Park sans passer par le Speaker’s Corner, l’un des endroits les plus forts historiquement. Situé dans le nord est du parc, il faisait partie des étapes du dernier trajet des condamnés à mort. Ceux-ci pouvaient y faire un dernier discours avant leur exécution. Peu à peu, il est devenu un symbole de la liberté d’expression. Aujourd’hui, il accueille encore des gens faisant leurs discours le dimanche matin sur une estrade et devant des curieux. Il faut en effet savoir qu’en Grande-Bretagne, la loi autorise de dire ce que l’on veut si l’on n’est pas sur le sol anglais : sur l’estrade, vous êtes libres de dire ce que vous voulez !

Kensington Gardens, la promenade au bord de l’eau

A quelques pas d’Hyde Park, vous trouverez un autre jardin très important, Kensington Gardens. Pour y accéder, rien de plus simple : les deux parcs sont simplement séparés par une route ! Comme son nom l’indique, vous venez de pénétrer dans les jardins du Palais de Kensington, l’un des châteaux appartenant à la famille royale. Pour le moment, le prince William, fils du prince Charles et futur roi, y habite avec sa femme Kate et ses trois enfants, George, Charlotte et Louis, mais il est assez connu pour avoir été la résidence officielle de la Princesse Diana.

kensington gardens londres
@123RF

Mais bien avant d’arriver au palais, vous allez d’abord traverser un parc immense. Plus ombragé qu’Hyde Park, il est très prisé par les londoniens pour un jogging, quelques heures de vélo ou encore une balade agréable. D’ailleurs, certains de ses chemins sont d’ailleurs réservés aux piétons et d’autres aux vélos pour éviter les accidents.

Dans le parc, vous trouverez de nombreux monuments, et notamment un qui risque de vous sauter aux yeux, le mémorial du Prince Albert. Immense mémorial, il fut construit par la reine Victoria au XIXème siècle en hommage à son mari, mort à 42 ans. Elle possède elle-même sa propre statue, sculptée par sa fille Louise et inaugurée pour les 50 ans de son règne. Enfin, vous trouverez aussi une statue de Peter Pan, mais également un obélisque en hommage à un explorateur britannique.

Mais le véritable atout de ce parc reste le « Round Pond », l’immense bassin ovale à quelques dizaines de mètres du palais. Totalement artificiel il offre une superbe vue sur le palais et est entouré de dizaines d’oies, qui vivent en liberté sur les pelouses. Peu timides et habituée aux hommes, elles vivent parmi les visiteurs. Des transats (payants) permettent également de se reposer au bord de l’eau.

oies kensington gardens
@pixabay

Enfin, terminez votre visite par un petit tour dans le château. Le parc permet d’accéder à une galerie d’art moderne à proximité (la Serpentine Gallery) mais également à un café et au magasin du palais de Kensington. Une tasse de thé au bord du lac, ça vous dit ?

St James Park et ses écureuils

Bien plus petit qu’Hyde Park, St James Park est également l’un des lieux les plus touristiques de Londres. En effet, situé à quelques pas de Buckingham Palace,  il est notamment très connu pour ses écureuils : nombre de ces petits animaux vivent dans les arbres du parc et ils ne sont absolument pas peureux.

C’est d’ailleurs le jeu des centaines de touristes qui y passent chaque jour : trouver les écureuils, les nourrir et même jouer avec eux, pour les moins timides. Si vous préférez les oiseaux, sachez que les pigeons mais également les oies, les canards et même les pélicans y habitent partout, notamment au bord du lac.

st james park londres
@pixabay

Celui-ci, plutôt petit, donne un air très bucolique aux abords de Buckingham. Il possède également deux îles, la Duck Island, qui sert de refuge aux animaux, et la West Island. Un environnement qui ferait donc presque oublier qu’on est en plein cœur de la ville ! Pourtant, de l’autre côté de la route se trouve la Horse Guards Parade, où les cérémonies militaires se déroulent, mais également tout le quartier de Westminster, avec le domicile du 1er ministre au 10 Downing Street.

Regent’s Park, après une balade au zoo

Bucolique, hors du bruit et de la pollution de la ville… Regent’s Park fait également partie des endroits les plus agréables de Londres si l’on veut se reposer et sortir quelques heures de l’agitation de la ville. Situé dans le nord de Londres, à proximité de Camden Town, il est entouré d’un canal au bord duquel poussent des saules pleureurs. Celui-ci traverse d’ailleurs le zoo de Londres, situé au nord du parc et vous pourrez le visiter dans la même journée.

canal regents park
@123RF

Plus au sud, vous trouverez plus de 166 hectares de nature, où les Londoniens aiment venir respirer de l’air frais mais également faire leur sport : le parc contient de très nombreux terrains de sports différents et d’aménagements, aussi bien sur la terre que sur l’eau : le lac qui en occupe une grande partie est souvent utilisé pour des  promenades en bateau et des cours de voile. Celui-ci sert également de réserve pour les oiseaux. 

regents park
@pixabay

Ancien terrain de chasse royal, le parc est toujours géré par la Couronne et notamment les magnifiques parterres de fleurs qu’il contient : il est en effet réputé pour être le parc le plus fleuri de Londres. Lorsque vous y aurez passé quelques heures, à profiter de tous ses équipements, vous pourrez ensuite rejoindre le musée de Madame Tussauds, non loin ou encore le musée de Sherlock Holmes !

Green Park, parc moderne et agréable

Tout comme St James Park, Green Park est situé à proximité de Buckingham Palace mais l’ambiance y est toute différente. En effet, moins bucolique, il ne possède pas de lacs ni de statues commémoratives comme ses voisins. Cependant, il est tout autant agréable, plus moderne et plus populaire. Ce qui découle sûrement, d’ailleurs, de son passé.

green park londres
@123RF

Comme tous les autres, ce terrain à l’origine marécageux, était un terrain de chasse royal. Ensuite rapidement abandonné, il est devenu un repère pour les voleurs et les fugitifs mais également le théâtre de nombreux duels. Peu à peu, il a été réaménagé et est aujourd’hui un des parcs les plus agréables. Les londoniens y passent beaucoup de temps pour s’échapper un peu du vacarme de la ville, et lors de manifestations, genre marathon ou course de vélo.

Battersea Park

Situé au sud de la ville, Battersea Park est l’un des endroits les plus fréquentés par les Londoniens lorsqu’ils veulent s’aérer la tête et profiter de la nature. Mais cela n’a pas toujours été le cas : au contraire des autres parcs de la capitale qui servaient de terrains de chasses royaux, celui-ci a longtemps été un champ de bataille et un endroit connu pour les duels. Inauguré par la reine Victoria, il a connu son apogée lors du duel entre le Duc de Wellington et le Comte de Winchilsea.

battersea park londres
@123RF

Sa transformation a eu lieu année après année, et notamment grâce aux matchs de football qui y ont été joués depuis 1864, parmi les premiers de toute la Grande Bretagne. D’abord utilisé pendant la guerre pour cultiver de quoi nourrir les habitants de la ville, il a ensuite été totalement réaménagé pendant les années 50 et agrandi il y a une vingtaine d’années pour devenir le parc populaire qu’il est aujourd’hui.

Comme dans de nombreux autres parcs de Londres, vous trouverez d’ailleurs un lac abritant plusieurs espèces de poissons et d’oiseaux, mais également un zoo destiné aux enfants. Enfin, si vous voulez y faire du sport, le parc possède tous les équipements possibles et de nombreux points de restauration pour vous remettre de votre séance !

Richmond Park

Vous avez toujours été fan de Bambi et vous rêvez d’approcher des cerfs et des biches en liberté ? Nous avons la solution : Richmond Park ! C’est tout simplement… le plus grand parc de Londres, avec ses 9km² de bois, d’herbes et de nature. Un peu éloigné du centre-ville, il donne l’impression à ses visiteurs d’avoir totalement quitté la capitale tant ils sont entièrement plongés dans la nature. Et sa faune est exceptionnelle : plus de 650 biches et cerfs y vivent tranquillement parmi les londoniens.

richmond park londres
@pixabay

Parfaitement habitués aux touristes, ceux-ci sont inoffensifs, à l’exception de la période du brame (la reproduction). Des panneaux indiquent d’ailleurs aux visiteurs de ne pas s’en approcher. Les chiens doivent également être maitrisés pour ne pas troubler leur tranquillité. D’autres espèces vivent dans le parc, comme l’écureuil cendré. Pour vous promener, rien de mieux que de marcher autour de la trentaine d’étang que compte le parc. Vallonné, il contient également des bois, des forêts et des plantation datant du XIXème siècle.

richmond park
@123RF

Dans le parc, vous trouverez plusieurs bâtiments dont la White Lodge. Ex-résidence royale, favorite de la reine Charlotte, elle a vu naître le roi Edouard VIII en 1894. Aujourd’hui, elle est utilisée par la Royal Ballet School, l’école de de danse classique nationale. La Pembroke Lodge, aujourd’hui transformée en restaurant, était quant à elle la résidence du Premier Ministre à la fin du XIXème siècle.

Crystal Palace Park

En arrivant, vous n’aurez pas l’impression d’être à Londres… mais dans une version plutôt bucolique de Jurassic Park : des dinosaures vivent tranquillement au bord du lac, à la portée des touristes. Pas la peine de vous angoisser : ces bêtes effrayantes sont en réalité des statues érigées en 1854, les premières statues de dinosaures du monde. Représentant une véritable avancée dans le monde de la science, elles sont aujourd’hui protégées et entretenues par le gouvernement britannique et connues dans le monde entier.

crystal palace park
@123RF

Déjà visité par la reine Victoria et le prince Albert, le Crystal Palace Park date de la fin de l’Exposition Internationale qui s’était déroulée dans Hyde Park. En effet, à cette époque, un palais de cristal est construit dans l’immense parc pour abriter toutes les collections. A la fin de l’évènement, les autorités ordonnent que celui-ci soit détruit. Cependant, il est racheté et transféré dans un tout nouveau parc créé au sud-est de Londres, qui deviendra le « Parc du Palais de Cristal », doit Crystal Palace Park !

Outre les dinosaures, le parc est connu pour son labyrinthe, l’un des plus grands du pays et créé en 1970, mais également pour son lac (où vous pourrez naviguer et faire du pédalo) et sa ferme urbaine, qui contient des cochons, des chevaux, ou encore des serpents. Enfin, n’oubliez pas les nombreux équipements de sports comme le skate park, très important.

Holland Park

Avec ses petites cascades, c’est l’un des plus beaux parcs de Londres. Situé dans le quartier chic de Kensington et à la limite de Chelsea, Holland Park tire son nom des anciens propriétaires du lieu, les comtes de Holland, qui possédaient le manoir à proximité et s’en servaient de jardin et de terrain de chasse. Ensuite, quelques siècles plus tard au début du XIXème siècle, le terrain est vendu et devient un parc nommé comme la maison.

Et l’un des plus beaux endroits du parc, c’est incontestablement le jardin japonais, au bord du lac. Aménagé autour de mini-cascades, celui-ci offre un cadre zen, reposant et extrêmement agréable. La nature autour de lui resplendit et les animaux y grandissent en toute tranquillité. Des écureuils y vivent aux côtés des paons, animaux bien plus rares dans la vie londonienne.

holland park londres
@pixabay

Aujourd’hui aménagé pour être le plus moderne possible, le parc contient un terrain de cricket, plusieurs courts de tennis et un terrain de jeu tout équipé. Vous y trouverez également une auberge de jeunesse et une orangerie.

Victoria Park, l’un des plus populaires parcs de Londres

Conçu entre 1842 et 1846, le Victoria Park est souvent surnommé « Vicky Park » par les Londoniens. De plus, il possède une particularité : c’est l’un des parcs les plus populaires de la capitale. En effet, apprécié du peuple depuis sa création en 1845, il est bordé par deux canaux et représentait à l’époque le seul endroit où les enfants de la classe moyenne de Londres pouvaient prendre l’air et voir la nature. La plupart d’entre eux a d’ailleurs appris à nager dans le bassin de baignade du parc. Fermé au début du XXème siècle, celui-ci est désormais un spot réputé et apprécié par les pêcheurs.

Ce parc est également le lieu des plus fortes révoltes de Londres. Les leaders socialistes et communistes s’y retrouvaient en effet pour des meetings avec leurs partisans et les meetings politiques y ont fleuri pendant de nombreuses années. Jusqu’aux années 40, le parc a donc été un véritable lieu d’apprentissage du monde pour toute la classe populaire qui n’était souvent même pas alphabétisée. Si aujourd’hui la situation est moins radicale, les plus grandes manifestations anti-racisme par exemple, s’y déroulent toujours.

Aujourd’hui, il accueille de nombreux festivals de musique, mais il est également très populaire auprès des enfants pour ses installation et ses animaux. En effet, s’ils n’y apprennent plus à nager, ceux-ci peuvent profiter de toboggans, de d’activités estivales et terrains de cricket.

Les parcs de Londres

Wimbledon Park

Au sud de Londres se trouve le quartier de Wimbledon, connu dans le monde entier pour son tournoi de tennis. Cependant il fait surtout partie des plus endroits les plus agréables car vous aurez l’impression quelques heures de vous retrouver dans un village de Grande-Bretagne. En effet, avec ses petites rues, ses boutiques et ses petits restaurants, le quartier paraît être très loin de la capitale. Et profitez-en pour vous promener quelques heures dans l’immense parc qui le borde, pour un peu de silence et de verdure.

Comme dans de nombreux parcs de Londres, vous allez trouver un lac et un terrain de golf. En effet, vendu par ses propriétaires au All England Lawn Tennis and Croquet Club, les organisateurs du tournoi du Grand Chelem de tennis, il a été conservé depuis plusieurs années, bien que réduit. Pour l’anecdote, si vous vous y rendez en juin, vous aurez du mal à être au calme : effectivement, près de 10 000 visiteurs par jour y font la queue pendant plusieurs heures pour espérer avoir une place dans le tournoi de tennis. La plupart débutent d’ailleurs dès la nuit et y passent une matinée pour voir leurs joueurs préférés. Très codifiée et pleine d’anecdote, cette expérience est à vivre au moins une fois dans sa vie.

Greenwich Park

Situé au sud-est de Londres, le quartier de Greenwich est un petit écrin de nature, d’où l’on peut apercevoir les hauts buildings de la City et tout le cœur de la capitale. Son parc de 74 hectares est quant à lui un véritable refuge pour les amoureux de la verdure voulant respirer un peu d’air frais. Habité par de nombreux animaux, il possède un jardin botanique, un étang et plusieurs jardins aménagés dont une roseraie. Enfin, il est très populaire auprès des enfants grâce à sa grande aire de jeux, à sa mare aux canards et à son enclos contenant des cerfs.

greenwich park londres
@pixabay

Mais la chose la plus importante à visiter reste l’Observatoire Royal. Offrant une vue subliment sur Londres, il est surtout le point de départ du Méridien de Greenwich et donc du « fuseau horaire 0 ». Installé en 1675 par le roi Charles II il a également permis de nombreuses avancées scientifiques.

Bushy Park

Ancien terrain de chasse d’Henri VIII, Bushy Park est quant à lui le deuxième plus grand parc de la capitale avec ses 4,5km². Il est d’ailleurs toujours peuplé par des cerfs mais est également traversé par de nombreux canaux comme le Longford River. Celui-ci est long de plus de 19km et donne d’ailleurs un air pittoresque et bucolique à l’endroit. Promenez vous également dans les nombreuses artères et autour de l’imposante fontaine de Diane. Vous n’allez pas le regretter !

bushy-park
@123RF

Carte des meilleurs parcs de Londres

Retrouvez ci dessous les meilleurs parcs et jardins de la capitale britannique !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here