La Pierre de Rosette, les machines à vapeur et des squelettes de dinosaure… Tout ça, dans les musées de Londres ! La capitale britannique possède de nombreux établissements à visiter de toute urgence. Art, histoire, sciences et même statues de cires, il possèdent tous leurs particularités mais sont tous à voir et à savourer !

Le British Museum, musée incontournable de Londres

Vous avez forcément entendu parler de ses œuvres, vous l’avez peut-être déjà vu dans un film… En tout cas, c’est clairement LE musée qu’il faut aller voir à Londres ! En effet, avec plus de sept millions d’objets de toutes les cultures et de tous les siècles, des œuvres d’art à n’en plus finir, des collections de tous les continents, le British Museum est un musée complet, où vous pourrez admirer un panorama de l’histoire du monde depuis plusieurs milliers d’années.

british museum musée
@123RF

Fondé en 1753 et ouvert au public six ans plus tard, il comptait déjà, à l’époque, près de 80 000 objets. Situé dans le quartier de Bloomsbury, en plein cœur de la capitale, il s’est enrichi au fil du temps et des expéditions britanniques. Aujourd’hui, il contient des objets d’une valeur rare, et fait partie des endroits les plus fréquentés de la Grande-Bretagne.

Et s’il y a bien un endroit que vous devez visiter, c’est bien la galerie égyptienne. Celle-ci contient en effet la célébrissime Pierre de Rosette, le rocher gravé de hiéroglyphes qui a permis à Champollion d’en découvrir la signification. Photographiée par des centaines de milliers de touristes chaque année, elle a été placée sous un dôme en verre mais fait partie des objets les plus remarquables. Vous y trouverez aussi le grand buste de Ramsès notamment, ou encore des statues colossales d’Amenhotep III, en tout cas, des pièces légendaires.

momies british museum
@123RF

Des départements sont consacrés à l’histoire européenne, mais aussi à celle de tous les autres continents. Le Département du Moyen Orient fait notamment partie des plus complets du monde, avec près de 330 000 objets tout comme le département asiatique. Vous trouverez ensuite le cabinet d’estampes le plus prestigieux du monde, ainsi que l’une des plus belles collections de pices et médailles.

british museum musée londres
@123RF

Enfin, regardez l’architecture extérieure : ses hautes colonnes, construites à la manière d’un temple grec cachent de nombreuses surprises, comme ce toit en verre très connu à l’entrée du musée, que l’on a notamment pu voir dans certains James Bond notamment.

Le Victoria and Albert Museum, le plus grand du monde !

C’est tout simplement… le plus grand musée du monde d’arts appliqués et de design ! Fondé en 1852, il comporte plus de 2,27 millions d’objets sur 5 hectares et 145 galeries. Des chiffres incroyables  !! Un chiffre incroyable pour un musée qui s’étend sur 5 hectares et 145 galeries. Croyez nous, vous n’êtes pas prêts pour ce que vous allez voir !

londres musee
@123RF

Situé dans le sud de Londres, dans le quartier de South Kensington, il tient son nom du couple royal qui le fit bâtir juste après l’Exposition Universelle de 1851 qui se déroula dans la capitale britannique. Voulant surfer sur cette vague de science, de culture et d’apprentissages, ceux-ci ordonnent de construire de nombreux bâtiments dont ce musée. Egalement utilisé pour que les Britanniques adhèrent au projet impérial, il abrite aujourd’hui plus de 3 000 ans d’histoire et d’objets.

victoria-albert-musee-londres
@pixabay

La galerie britannique fait partie des endroits les plus visités avec sa collection imposante de bijoux, d’œuvres d’art et de textiles. Les galeries indiennes et asiatiques contiennent également de très nombreux objets importants et à voir absolument. Enfin, pour les enfants, qui auront du mal à passer des heures dans un musée traditionnel, un Victoria & Albert Museum of Childhood existe à l’autre bout de la ville, où vous trouverez de très nombreux jouets de toutes les époques, et où tout est adapté aux petits.

Le Musée d’histoire naturelle, pour voir des dinosaures

Un squelette immense de baleine bleue trônant en plein milieu d’un hall d’entrée grandiose : dès votre arrivée dans le Musée d’Histoire Naturelle de Londres, vous allez halluciner. Situé à deux pas du Victoria and Albert Museum, il est finalement assez récent, puisqu’il ne date officiellement que de 1963.

En réalité, sa première collection a été rassemblée plus de deux siècles avant, lorsqu’en 1756, une branche du British Museum récolte les milliers de plantes et de squelettes que le médecin de l’Ulster Sir Hans Sloane leur lègue. Cette collection a aujourd’hui presque totalement disparu, mais de nombreuses autres pièces ont été récupérées au fil des siècles et sont désormais présentées dans le musée.

En 1881, le musée déménage à son emplacement actuel, et devient indépendant dans les années 60. Aujourd’hui, il compte tout de même plusieurs millions d’objets, de spécimens, de squelettes d’animaux et de dinosaures. Ceux-ci sont, sans surprise, les plus visités par les touristes et ont fait une grande partie de la renommée du musée. Jusqu’en 2017 en effet, un squelette de diplodocus était suspendu dans l’entrée du musée.

Exposée dans la zone bleue, la collection des dinosaures contient quant à elle des dizaines de squelettes et vous en apprendra plus sur le mode de vie, de fonctionnement et sur l’alimentation de ces immenses animaux disparus. Les salles contenant les mammifères et les poissons gigantesques s’enchaînent ensuite, et vous verrez, certains sont vraiment très impressionnants !

musee d'histoire naturelle londres
@123RF

Trois autres zones sont également contenues dans le musée : la zone rouge, qui comprend une superbe collection de pierres précieuses et d’objets issus de la nature. Vous pourrez aussi tester les différentes manifestations de la nature comme celles d’un tremblement de terre ! Les zones vertes et oranges sont quant à elles réservées aux plantes, oiseaux, reptiles et autres insectes que vous pourrez trouver dans la nature.

Petit plus sympathique : si vous avez envie de vous la jouer « Nuit au Musée », le musée ouvre la nuit pour des groupes d’enfants. Mais les adultes y sont également les bienvenus !

Le Science Museum, le musée de Londres pour les amoureux de la technologie

Dernier des trois musées de Kensington, avec le Victoria and Albert Museum et le Musée d’Histoire Naturelle, le Science Museum de la capitale britannique propose un style très différent. Plus petit que ses deux immenses voisins, il possède tout de même plus de 300 000 objets, dont certains sont véritable légendaires.

Comme ses voisins, il date de 1852. A cette époque, l’Exposition Universelle vient de se terminer, et la ville est  pionnière dans la technologie. Utilisant la collection de la Royal Society of Arts et les objets restants de la grande Exposition, les dirigeants créent ce musée qui s’étendra au fil des années. Si au début, il avait été nommé, lui aussi, le Victoria and Albert Museum, à son ouverture, le nom se limita au musée d’Art moderne.

musée sciences
@facebook / Science Museum

Aujourd’hui, il contient notamment une grande salle dédiée aux machines à vapeur, mais également « Puffing Billy », la plus ancienne locomotive à vapeur, de nombreux moteurs, et les prototypes de machines à écrire. Des expositions temporaires en 3D IMAX sont très souvent proposées, ainsi qu’un département entier sur la médecine. Enfin, ne loupez pas les avions de la Seconde Guerre Mondiale ni le module de commande de la mission spatiale Apollo 10.

Le Musée de Londres, pour en apprendre plus sur la capitale

Que savez-vous vraiment au sujet de la ville où vous vous trouvez ? Saviez-vous par exemple que la capitale britannique avait été ravagée par un immense incendie en 1666 qui a duré quatre jours et quatre nuits, ou bien que les Romains y avaient joué un jeu important ? Pour en savoir plus sur tout cela, et bien plus encore, rendez-vous au Musée de Londres, véritable réceptacle de l’histoire de la ville.

Vous commencerez par le Londres préhistorique, puis vous verrez les traces laissées par l’Empire Romain et par les Saxons. Vous vous retrouverez ensuite en plein Moyen-Age, dans une capitale touchée par la peste, les manifestations et ce fameux immense incendie, causé notamment par le fait que les maisons du centre-ville étaient bien trop collées les unes aux autres.

Vous basculerez enfin dans la ville moderne, notamment dans les rues de l’époque victorienne. Un voyage dans le temps qui a été imaginé en 1976 et qui est situé au nord de la City, dans l’est de la ville. Attention, un avantage supplémentaire : le musée est totalement gratuit. Alors, pourquoi s’en priver ?

Mme Tussauds, le musée de cire pour s’amuser

Vous avez envie d’être pris en photo à côté de la famille royale, de tutoyer le Premier Ministre britannique ou d’être entre Brad Pitt et son ex-femme Angelina Jolie ? Pas la peine de courir les paparazzis, nous avons la meilleure des solutions pour vous : le Musée de Madame Tussauds, véritable sanctuaire de… statues en cire !

madame tussaud musée londres
@pixabay

A la manière du musée Grévin à Paris, c’est un musée original et assez drôle où sont répertoriés des célébrités britanniques et internationales, mais aussi des figures de l’histoire du pays. Alors si les Princes William et Harry et leurs femmes font partie des préférés aux côtés de Freddy Mercury ou des Beatles, sachez que vous pourrez aussi y trouver Winston Churchill ou encore Nelson Mandela.

musée londres cire
@Facebook / Madame Tussauds

Sachez que ce musée si populaire a en réalité été créé à la fin du XVIIIème siècle par une artiste française, Marie Tussaud. Jeune bourgeoise, elle a appris le modelage en cire de son beau-père et s’est fait connaître auprès des nobles, comme des révolutionnaires, pour lesquels elle a travaillé. Puis, partie en Grande-Bretagne pour exposer ses différentes pièces, elle est forcée d’y rester à cause des batailles politiques entre la France et les Etats-Unis. Elle s’y installe alors et y crée sa Chambre des Horreurs, qui deviendra ensuite son musée. Aujourd’hui, il s’est exporté dans le monde entier (Berlin, Hong-Kong, Amsterdam…)

La National Gallery, l’un des plus grands musées de Londres

Située au nord de Trafalgar Square, la National Gallery fait partie des plus grandes collections publiques du pays. Créée en 1838, celle-ci avait été pensée pour concurrencer les différents musées créés depuis plusieurs dizaines d’années comme Le Louvre, à Paris, ou encore le Prado à Madrid. A l’époque, en effet, de nombreux pays commencent à nationaliser leurs tableaux mais la Grande-Bretagne est réticente. La famille royale, notamment, ne veut pas se séparer de sa collection.

Plusieurs ministres et hommes influents tentent de convaincre le gouvernement de s’offrir une grande collection d’art mais pendant plus d’un siècle, leurs appels restent vains. En 1823, une collection de 38 tableaux est mise sur le marché, tombant au même moment que le remboursement d’une dette de l’Autriche à la Grande-Bretagne. Profitant de cet argent, le pays achète les 38 œuvres. Ensuite, d’années en années, le nombre de tableaux augmente et est désormais à plus de 2300 œuvres datant de 1250 à 1900.

Des tableaux légendaires y sont conservés. Vous y trouverez par exemple Les Tournesols de Vincent Van Gogh, mais également une vingtaine de tableaux de Rembrandt, le Bassin aux Nymphéas de Claude Monet ou encore des tableaux des peintres français Edgar Degas, Paul Cézanne et Camille Pissarro. Un éventail d’œuvres très larges qui va vous faire voyager à travers les siècles et les pays en quelques heures.

national gallery musée
@unsplash

A noter que si vous pensez à admirer les tableaux, levez les yeux et regardez d’abord l’architecture du bâtiment, elle va forcément vous plaire. Ses colonnes en marbre et sa couple dans la salle n°36 sont en effet particulièrement belles.

Tate Britain et Tate Modern, des musées originaux

Maintenant que vous connaissez tout sur les tableaux du Moyen-Age au XIXème siècle, il est temps de vous renseigner sur les œuvres plus récentes… mais tout aussi légendaires ! La Tate Britain regroupe en effet plus de 60 000 objets, de la Renaissance à l’Epoque Contemporaine. Musée incontournable de Londres depuis sa création en 1897, il s’est carrément exporté dans d’autres villes britanniques depuis quelques années.

Situé sur le site d’une ancienne prison, il se nommait à sa construction « National Gallery of British Art ». Puis, en 1932, il est renommé Tate Gallery, avant de prendre son nom actuel, en 2000, la Tate Britain. Aujourd’hui, cette galerie contient la plus grande collection d’art moderne du monde et notamment des tableaux d’artistes mondialement connus. William Blake et Joseph Turner ont par exemple plusieurs de leurs œuvres exposées à l’année.

Pour l’anecdote, il faut savoir qu’un bateau express sur la Tamise relie la Tate Britain à la Tate Gallery, un autre musée d’art moderne appartenant au même groupe. En plus, situé de l’autre côté de la Tamise, elle a la particularité d’avoir été construite dans une ancienne centrale électrique désaffectée. Contenant des œuvres de Salvador Dali, d’Andy Warhol et d’Edward Hopper, elle est incontournable. Enfin, ne manquez pas ses salles consacrées à la danse et au cinéma expérimental construites dans d’anciennes cuves de mazout.

Churchill War Room, le musée de Londres le plus historique

Un musée situé…  dans un ancien bunker ! Si vous vous intéressez au passé de la Grande-Bretagne, et de l’Europe en général d’ailleurs, la Churchill War Room est totalement l’endroit que vous devez voir. En effet, c’est l’un des musées les plus intéressants de la ville et plus généralement l’un des endroits ayant le plus compté dans l’histoire de Londres.

Situé entre Buckingham Palace et le 10 Downing Street, ce lieu construit pendant la Guerre et surprotégé a en effet abrité un centre de commandement britannique pendant la guerre. Un endroit d’où Winston Churchill, le Premier Ministre de l’époque, a d’ailleurs dirigé une grande partie des opérations de guerre britanniques et d’où il a gagné plusieurs batailles. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’endroit porte aujourd’hui son nom.

On y trouve aujourd’hui un musée sur son histoire, sa vie et son caractère si particulier. Vous explorerez alors sa vie mais vous pourrez aussi visiter les véritables endroits autrefois interdits au public. Lieux de commandement ou encore bureaux d’agents secrets, vous verrez tout. Si vous êtes accompagnés d’enfants ou d’adolescents, pas de soucis : assez moderne et bien expliqué, le musée va leur plaire tout autant qu’à vous.

Carte des meilleurs musées de Londres

Retrouvez ci dessous la carte des meilleurs musées de la capitale britannique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here