budapest parlement romantique
@123RF

Capitale de la Hongrie, Budapest est une ville bien connue des fêtards de tous les pays d’Europe. Peu chère, elle possède de nombreux bars très agréables et des boites de nuit où faire la fête toute la nuit. Cependant, elle dispose surtout de monuments et d’endroits à voir absolument. Encore trop méconnue, elle est à découvrir absolument !

Que faire à Budapest ?

Les bains thermaux

C’est sûrement l’une des images les plus connues de la capitale hongroise : les bains thermaux, en pleine rue sont une des fiertés de Budapest. Véritable tradition depuis plusieurs siècles, ils font partie intégrante du mode de vie hongrois. Aujourd’hui touristiques et fréquentés, ils sont incontournables dans la ville et possèdent des caractéristiques différents selon si vous préférez les bains turcs ou d’origine austro-hongroise.

Széchenyi, les plus grands d’Europe

Tirant leur nom du comte Ivan Széchenyi, un homme politique important du début du XXème siècle, les bains Széchenyi ont été créés en 1913. Contenant de très nombreux bassins, dont la température de l’eau va de 16 à 40°C, ils sont immenses et très populaires dans la ville. Mais ce n’est pas la seule caractéristique de ces piscines à ciel ouvert. L’eau est en effet composée de différents éléments chimiques comme le magnésium ou encore le sulfate qui garantissent les vertus thérapeutiques de la baignade.

szexchenyi bains budapest
@pixabay

Idéal pour y aller en famille, entre amis ou même seul : vous y ferez forcément des belles rencontres. Et n’oubliez pas de lever la tête, car le décor à l’architecture néo-renaissance est sublime. Enfin, pour les plus motivés, sachez que le billet d’entrée est valable pour la journée et qu’il vous permettra de profiter des différentes installations dont les salles de gym et les massages.

Gellért, plus historiques

Non loin des thermes Széchenyi, dans le 11ème arrondissement de Budapest, les bains Gellért datent environ de la même époque. Construits entre 1912 et 1918, ils sont tout aussi populaires mais le décor en est un peu différent. En effet, avec leur architecture Sécession, ils sont assez connus pour leur plafond de verre sous lequel vous pourrez nager dans une eau chaude et agréable.

bains gellert budapest
@pixabay

Si l’on trouvait un hôpital sur ce site avant la construction des thermes que l’on connait aujourd’hui, les premières mentions de sources d’eau chaude remontent à l’empire ottoman et au XIIIème siècle. Aujourd’hui, si le décor est d’époque, tout a été modernisé et vous profiterez d’une vraie cure d’hydrothérapie. Et d’un bain dans le temps !

Le Parlement au bord du Danube

C’est clairement l’un des monuments les plus impressionnants de Hongrie : le Parlement, au bord du Danube, est incontournable de la ville. Inauguré en 1902, il a un rôle politique très important puisque c’est entre ses murs que se réunissent les 199 représentants du peuple hongrois, élus pour 4 ans. Mais il est également très touristique : ses proportions incroyables (18 000m2 et plus de 700 pièces) en font l’un des plus grands parlements du monde !

Il mesure en effet 268m de long et 123m de large. Difficile, vous en conviendrez, de visiter tout le bâtiment en une seule journée ! Si plusieurs parties sont de toute façon réservées à l’administration, il vous faudra bien presque une heure pour visiter le reste. Vous serez accompagnés d’un guide hongrois qui vous fera la visite en français ou en anglais et vous emmènera devant les plus beaux endroits du palais. La Couronne de Saint-Etienne, notamment, y est conservée et bien gardée, ainsi que la statue de François II qui s’est longtemps opposés aux Habsbourg.

budapest parlement romantique
@123RF

Vous visiterez également la salle du vote (sauf en cas de séances) et les dizaines de salles d’apparat. Si les sols et les escaliers en marbre sont déjà très impressionnants, levez la tête vers les plafonds dorés et à l’architecture grandiose. La grande salle de la Coupole, autour de laquelle est articulé le palais, est notamment incroyable, ainsi que l’escalier d’honneur et les grandes fresques de Károly Lotz. Bref, un endroit impressionnant, où vous allez en prendre plein les yeux. Bien sûr, prenez également quelques minutes pour le photographier de l’autre côté du Danube : au coucher du soleil, il est presque écrasant d’éclat.

Le Château et le quartier de Buda

Si la fameuse « Perle du Danube » est l’une des capitales les plus puissantes d’Europe depuis plusieurs siècles, elle est en réalité le résultat de la fusion de deux villes moins importantes, Buda et Pest, en 1873. Situées de part et d’autre du fleuve, celles-ci sont devenues deux quartiers bien distincts de la nouvelle métropole et contiennent des monuments très différents. Le Château des Rois de Hongrie, par exemple, est au coeur de Buda, sur les hauteurs de la ville.

chateau budapest
@123RF

Construit dès le XIVème siècle, il n’est ouvert au public que depuis une petite trentaine d’années. Véritable château-fort de 4 730 000m2, il possède une très longue histoire puisque c’est entre ses murs qu’ont vécu tous les rois du pays. Lors de l’annexion de la Hongrie par l’empire d’Autriche, il est même devenu l’endroit préféré de l’impératrice Sissi qui le préférait aux palais de Schönbrunn ou de la Hofburg à Vienne. Plutôt épargné pendant la Première Guerre Mondiale, l’édifice a été durement bombardé en 1945 et une grande partie des ailes du palais (et même du quartier royal) ont été détruites.

chateau buda budapest
@123RF

Le théâtre Sandor, édifice important, a miraculeusement été épargné, tout comme certains murs de la Citadelle. Aujourd’hui rénové, le Palais abrite la Galerie d’Art de Budapest, le Musée d’Art et une grande bibliothèque. Sans compter sa vue incroyable sur le Danube et toute une partie de la ville. Pour monter sur la colline de Buda, vous pourrez emprunter un funiculaire (payant) qui vous emmènera aux pieds du château de Budavar. Sinon, des routes permettent de monter à pied et de profiter du quartier historique de Budapest.

La Basilique Saint-Etienne et Pest, l’autre quartier

En contrebas, de l’autre côté du Danube, vous trouverez le quartier de Pest, l’autre partie de la ville. Non moins intéressante, elle contient également des lieux assez touristiques comme la fameuse Basilique Saint-Étienne de Pest. Construite entre 1851 et 1906, celle-ci a été nommée en hommage au premier roi de Hongrie, au Xème siècle.

basilique saint étienne budapest
@123RF

Elle possède des dimensions plutôt impressionnantes : haute de plus de 90m (ce qui en fait le point culminant de Budapest avec le Parlement), elle est divisée en 9 parties et peut accueillir plus de 8 500 personnes. Ce qui en fait tout de même le deuxième plus grand édifice du pays ! Sachez que pour 500 forints (environ 1,50€), vous pourrez monter dans l’une des deux tours de la basilique. En ascenseur ou à pied, vous aboutirez sur un panorama incroyable.

basilique saint etienne
@123RF

Autour de la Basilique, Pest est quant à lui le quartier le plus vivant de Budapest. Artistique, commerçant et touristique, il comprend l’Opéra de Budapest, les Halles et même toutes les rues commerçantes. Moins historique et touristique, il est plus jeune et plus agréable. Arrêtez vous faire un peu de shopping et manger une pâtisserie dans l’un des nombreux salons de thé. Comme à Vienne, celles-ci sont extrêmement agréables !

Le Pont des Chaines

Lorsque vous vous rendrez à Budapest, vous comprendrez que le Danube joue un rôle capital dans la ville. Traversant de part en part la capitale, il sépare Buda et Pest, mais pas seulement : il faut savoir que ses bords et ses quais ont été classés au patrimoine mondial de l’Unesco ! Cependant, pendant assez longtemps, il n’existait pas de ponts pour se rendre d’une rive à une autre : on traversait en bateau, ce qui était compliqué et plutôt dangereux. En hiver, les habitants traversaient même à pied, sur l’eau gelée !

pont budapest
@pixabay

Une situation périlleuse qui s’est améliorée à partir de 1849 : après 20 ans de travaux, les autorités ont dévoilé le Pont Széchenyi qui traversait enfin le Danube. Également appelé Pont des Chaînes, il est rapidement devenu très populaire et a été suivi par d’autres : le Pont de la Liberté (inauguré en 1896) dont la structure verte métallique a été construite par Eiffel ou le Pont Elisabeth, rendant hommage à Sissi.

pont chaînes
@pixabay

Cependant, sachez que ceux que vous verrez aujourd’hui ne sont pas les originaux. En effet, pendant la guerre, les allemands ont bombardé Budapest et fait exploser tous ses ponts. Le Pont Széchenyi, notamment, a été très endommagé et reconstruit en 1949, 100 ans après sa construction originale.

L’avenue Andrassy et la place de la Liberté

Sorte d’avenue des Champs-Elysées locale, la rue Andrassy est l’une des plus grandes artères de la ville. Avec plus de 2km300, elle relie le centre-ville à l’une des places les plus connues de Hongrie, celle de la Liberté. Construite au début du XVIIIème siècle, elle a été plusieurs fois renommée et rend aujourd’hui hommage au comte Andrassy, l’un des grands politiciens de la ville sous l’empire Austro-Hongrois.

avenue andrassy
@pixabay

En 2002, l’avenue et la place ont été classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Vous y trouverez de très nombreux magasins et restaurants : c’est clairement le coeur de Budapest. Cependant, si vous voulez faire quelques emplettes, vous allez faire chauffer la carte bleue : les boutiques de luxe s’y multiplient. Touristique, mais également appréciée des locaux, l’avenue contient enfin l’un des plus beaux batiments de Budapest, l’Opéra.

Les traces du passé communiste

La Hongrie est un pays à l’histoire très riche : souvent envahie, elle a été annexée par le très puissant empire d’Autriche avant de devenir indépendante. Cependant, elle a ensuite longtemps vécu sous la terreur nazie, puis la domination communiste. Aujourd’hui, des traces de ces dictatures successives sont toujours visibles notamment dans la fameuse Maison de la Terreur. Située sur l’avenue Andrassy, cette ancienne prison et chambre de tortures est devenue un musée.

maison terreur
@123RF

Ouverte en 2000, la maison présente les méthodes des différents régimes fascistes, les différents lieux importants et finit par les instruments de torture et une reconstitution de l’insurrection hongroise. Assez controversée à son ouverture, elle est aujourd’hui plutôt touristique. Le passé communiste de la ville est également présent dans Memento Park, l’un des endroits les plus connus de la ville. Sorte de musée à ciel ouvert, il rassemble l’ensemble des statues qui avaient été créées à l’époque à la gloire des dirigeants communistes.

Très marquant, il vous ramènera quelques décennies en arrière et vous comprendrez mieux dans quel régime vivait à l’époque la Hongrie. Au fil de votre balade, vous découvrirez les visages des personnes importantes de l’histoire hongroise. Plutôt touristique, il est également assez populaire chez les nostalgiques du passé communiste de Budapest.

Le quartier juif de Budapest

Dernier tronçon de la ville à visiter… Mais pas des moindres ! Le quartier juif de Budapest est clairement l’un des plus agréable de la capitale. Contenant de nombreuses boutiques, des restaurants incroyables et délicieux et de superbes bâtiments, il est parfait pour une journée de marche et de découverte. Et pendant que vous y serez, ne laissez pas passer la Grande Synagogue, considérée comme la plus grande d’Europe, et la deuxième plus importante au monde après celle de New York.

Construite à la moitié du XIXème siècle, elle possède une architecture très riche, inspirée de l’Alhambra espagnole notamment. Pouvant contenir plus de 3 500 personnes, elle est singulière et l’on ressent lorsqu’on la visite, les inspirations multiples de ses architectes (catholiques et musulmanes notamment). Mais on peut également faire une plongée dans le passé : endommagée par l’armée allemande pendant la 2nde Guerre Mondiale, elle avait été transformée en point d’appel radio et le ghetto de la ville avait été construit autour.

budapest synagogue
@pixabay

Dans le jardin derrière l’édifice, vous trouverez d’ailleurs un hommage aux 600 000 juifs hongrois assassinés par les nazis pendant la 2nde Guerre Mondiale, ainsi qu’à certains Justes. Autre endroit très fort en émotion : sur les bords du Danube on peut trouver une petite statue de quelques paires de chaussures. Il s’agit en réalité d’un hommage à un groupe juif qui a été assassiné et jeté dans l’eau par les milices fascistes de la ville. Bref, Budapest, agréable et historique, est à voir absolument !

Comment visiter Budapest ?

Pour vous rendre à Budapest, le moyen le plus simple est évidemment l’avion. Hors saison, vous trouverez des billets qui pourront tourner autour des 30€ en provenance des différentes villes françaises. Le temps de trajet est d’environ deux heures et vous arriverez tout de suite en plein coeur de la ville. Des navettes sont d’ailleurs organisées entre l’aéroport et les différents quartiers touristiques, pour que vous puissiez rapidement déposer vos affaires.

Ensuite, sachez que Budapest est une ville que l’on visite à pied ! Comme Prague, Vienne ou Bratislava, elle est à taille humaine et vous pourrez vous balader dans les endroits les plus commerçants sans trop vous soucier de prendre les transports en commun. A part ça, des cartes de transport ont été mises en places pour que les trajets ne vous coûtent pas trop chers. D’ailleurs, n’oubliez pas de faire un petit trajet en tram au bord du Danube… Le panorama est sublime !

Que manger à Budapest ?

La nourriture hongroise, même si elle ressemble pas mal à celle que vous trouverez dans les autres pays frontaliers, est à goûter absolument. Dans certains restaurants vous trouverez par exemple du goulasch, une soupe de légumes, de viande et de paprika. Un délice ! D’ailleurs, si vous aimez le paprika, vous êtes au bon endroit : tout est aromatisé avec cet épice à Budapest, particulièrement le poulet qui est un plat national.

Mais le plat le plus typique de la capitale hongroise, c’est peut-être le lángos. Cette petite tartine de pain est recouverte de crème fraîche et de fromage. Délicieux, il se mange partout et particulièrement dans le quartier juif où vous en trouverez recouverts de charcuterie, d’oignons ou même façon burgers !

Où dormir à Budapest ?

Quartier calme et historique, Buda n’est pas idéal pour trouver un hôtel. Il est en effet préférable de vivre à Pest, qui est plus vivant et où se situent la plupart des restaurants et bars. Sinon, vous pouvez privilégier le quartier juif, toujours plutôt agréable. Le 5ème arrondissement, autour du Danube est quant à lui assez calme. Dernier conseil : l’avenue Andrassy est toujours un endroit remuant et animé.

Retrouvez ici notre sélection des meilleurs hôtels à Budapest !

Où sortir à Budapest ?

Bars, boîtes de nuit, restaurants, ruelles animées… Budapest est LE lieu où sortir en Europe ! Appréciée pour les enterrements de vie de garçon ou de jeune fille, elle accueille de nombreux touristes qui aiment faire la fête. Vous trouverez de nombreux endroits où sortir le soir. Mais également des compagnons de tous les pays européens ! De plus, les boissons (et notamment la bière) ne sont pas chères du tout. Alors, vous n’avez plus d’excuses !

Vous utilisez Pinterest ? Voici l’image à piner !

budapest
@123RF

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here