naples vesuve
@pixabay

Un petit paradis italien, perdu au milieu de la Méditerranée et de la baie de Naples : bienvenue à Capri ! Laissez-vous tenter par son paysage panoramique incroyable, ses montagnes et ses eaux chaudes. Alors, contrairement à la chanson, Capri, ce n’est pas fini, et la Dolce Vita pour vous, c’est maintenant que ça commence !

Que faire et que voir à Capri ?

Fini Naples, les Cinque Terre, la Sicile ou Venise, cette année, c’est parti pour Capri. Située en face de la péninsule de Sorrente et de la baie de Naples, l’île de Capri est l’une des plus belles de la Méditerranée et est globalement constituée de deux grandes villes : Anacapri, sur les rochers et en hauteur et Capri, en contre-bas où l’on peut trouver des petites criques. Avec une vue sur la mer Méditerranée totalement imprenable, elle possède de nombreuses grottes et une végétation luxuriante. Alors c’est parti pour une (presque) visite guidée !

Anacapri

Deuxième plus grande ville de Capri, Anacapri est un endroit incontournable lorsque l’on se rend sur l’île italienne. Contrairement à  « Capri-ville », elle n’est pas située au bord de la mer mais plutôt dans le centre de l’île, sur les hauteurs, ce qui explique pourquoi c’est de sa place centrale que part le fameux télésiège, très touristique, permettant de faire l’ascension du Monte Solaro.

Mais le Monte Solaro n’est pas la seule explication à la cote que possède cette ville auprès des touristes. En effet, vous pourrez également y trouver les fameuses marches phéniciennes, un immense escalier courant le long d’une falaise. Escarpé, il date de l’Antiquité, mais ne porte pas forcément bien son nom : il semblerait en effet qu’il n’ait pas été construits par les phéniciens mais plutôt par d’anciens colons grecs.

Il servait à l’époque à relier la ville de Capri à celle d’Anacapri, plus haut dans les montagnes. En effet, il y a plusieurs siècles, aucun autre chemin n’était accessible par les habitants et ceux-ci devaient emprunter le sentier si escarpé et les escaliers tous les jours.

anacapri
@unsplash / Aliaksandr Savitski

Aujourd’hui, de nombreux touristes s’amusent à les descendre où à les remonter (attention, il y a plus de 900 marches !) car le paysage que l’on peut y observer est exceptionnel. Attention, les escaliers peuvent être raides et assez dangereux, et sont donc à déconseiller aux jeunes enfants ou aux personnes ayant du mal à se déplacer

grotte bleue capri
@unsplash / Will Truettner

Dans les autres curiosités d’Anacapri, vous trouverez en contrebas la fameuse grotte bleue, renommée grâce à ses couleurs extraordinaires ou encore la Villa Michele, d’où partent les fameux marches phéniciennes. Une ville délicieuse et obligatoire dans votre visite de l’île !

Monte Solaro

monte solaro capri
@123RF

Il va être très compliqué pour vous de trouver une activité plus incontournable à Capri que la montée du Mont Solaro ! Point culminant de l’île, cette montagne de 589m est en effet accessible par un télésiège  très touristique, qui vous permettra un point de vue panoramique et incomparable sur les villes en contrebas, et toute la péninsule.

La balade en télésiège débute dans le centre-ville d’Anacapri et permet de monter d’une seule traite tout en haut du mont, à une vitesse raisonnable et qui permet de profiter du paysage et notamment pour prendre des photos. Si le temps est dégagé, la vue est splendide et vous ne regretterez pas la visite.

monte solaro capri
Daylight view of Marina Piccola and Monte Solaro, Capri Island, Italy. Sunny summer weather, clear blue sea and sky.

Si vous préférez un peu de balade au grand air, sachez que vous pouvez également monter à pied. Le parcours est assez sportif mais il vaut le coup. En une heure à peine, vous serez arrivés sur le belvédère où l’on peut voir jusqu’au golfe d’Ischia. En passant, arrêtez-vous dans le village de Cetrella, un endroit préservé qui contient une magnifique petite église méditerranéenne.

Grotte Bleue

C’est un spectacle que vous trouverez rarement ailleurs : la Grotte Bleue, ou Grotta Azzurra, fait partie des endroits à visiter absolument lorsque l’on se rend sur dans la région de la Campanie. Située sur la côte nord-ouest de l’île, dans les environs d’Anacapri, c’est une merveille pour les yeux que vous croirez sortie d’un film avec effets spéciaux.  Mais pas du tout : elle est bien réelle et elle se mérite !

En effet, pas question d’y accéder par la terre pour visiter : vous devrez tout d’abord prendre un bateau pour vous approcher des falaises, puis une toute petite chaloupe qui vous emmènera dans la grotte. Attention, si vous êtes claustrophobes, évitez : le plafond est assez bas et l’espace est restreint. Mais une fois que vous serez dans la grotte, ce que vous allez découvrir vous fera oublier ce manque de place !

Protégée par les parois de la grotte, l’eau est d’une couleur incroyable, turquoise, claire et limpide. Son bleu azur se reflète sur les murs autour d’elle, donnant l’impression d’être dans un endroit un peu hors du temps. La visite est payante et rapide, mais elle est effectuée par un batelier qui, faisant partie du spectacle, va jusqu’à chantonner des grands airs italiens.

grotte bleue capri
@123RF

Pour l’anecdote, la grotte a été utilisée depuis l’Antiquité par les habitants de l’île, d’abord comme sanctuaire dédié aux nymphes, mais également comme piscine privée d’un empereur. Plus tard, au Moyen-Age , elle a longtemps été évitée car elle possédait une réputation de lieu magique et de sorcellerie, avant d’être de nouveau redécouverte par des peintres et de devenir touristique.

Villa San Michele

C’est un lieu inattendu, que vous aurez du mal à trouver ailleurs, mais il est incontournable lorsque vous visitez Capri : la Villa San Michele, située à Anacapri, est un must ! Sur les hauteurs de l’île, elle a été construite au XIXème siècle par l’écrivain et philosophe suédois Axel Munthe. Celui-ci était également médecin pour les riches habitants de l’île et pour les indigents.

Avec sa position privilégiée sur les hauteurs de la corniche, elle présente un panorama parfait et une vue sur l’île en entier. Sa terrasse, tournée vers la Méditerranée se trouve en réalité au-dessus des 1000 marches phéniciennes et accueille, tout comme ses jardins,  des œuvres d’art antiques et notamment en provenance de l’Egypte Antique.

Fait amusant, elle fut construite sans architectes professionnels. Son propriétaire n’avait en effet qu’un seul mot d’ordre, laisser entrer l’air et le soleil, et décida de l’ouvrir au maximum au humains comme aux animaux. Visitée aujourd’hui par de nombreux touristes du monde entier, elle possède une zone de protection des oiseaux, mais elle est surtout utilisée pour des manifestations culturelles et des expositions.

Avant de vous y rendre, la meilleure chose est de lire le livre du propriétaire, expliquant les origines de sa construction. Il vous fournira les détails historiques de ce havre de paix et de fraîcheur mais également des anecdotes croustillantes qui vous permettront de mieux comprendre ce que vous verrez sur place !

Capri

Si Anacapri est incontournable à l’ouest, la ville de Capri est totalement immanquable à l’est de l’île éponyme. Capitale de l’île entière, elle est située en contrebas des montagnes, bien plus proche de la mer et propose de nombreuses choses à faire dont la plage de Marina Grande, la plus grande étendue de sable de toute l’île.

capri ville italie
@pixabay

A proximité du port du même nom sur la côte Nord, d’où les touristes arrivent en bateau, elle est en effet l’un des meilleurs endroits pour lézarder au soleil et profiter de la douceur de vivre italienne. Sur la côte sud, un plus petit port est réservé aux bateaux de taille réduite. D’autres petites criques sont idéales pour se baigner tranquillement, à l’abri des regards.

La Piazzetta est le centre historique de la ville et possède de nombreux églises, comme celle de San Constanzo, le saint de la ville. Elle date du Vème siècle et a été rénovée de nombreuses fois dans les siècles qui ont suivi, afin de lui donner un style baroque et de l’agrandir. Dans un autre style, l’église San Stefano est à visiter pour sa fraîcheur (qui fait du bien lors des grosses chaleurs d’été), mais également pour ses murs immaculés et son autel imposant.

Naples

Située à une trentaine de kilomètres de Capri, sur la côte Amalfitaine, Naples est la plus grande ville de l’Italie du Sud mais surtout la plus renommée. Au bord de la mer et au pied du Vésuve, elle vaut la visite pour ses ruelles aux couleurs chaudes et accueillantes, ses petits restaurants de cuisine traditionnelle mais surtout  ses nombreux bâtiments culturels et ses édifices religieux comme le Duomo Notre-Dame de l’Assomption.

naples chateau
@pixabay

Le Castel dell’Ovo en est d’ailleurs un bon exemple. Vous aurez du mal à le manquer : sa haute silhouette se dresse au bord de la mer et attire de nombreux touristes chaque année. Datant des premiers colons grecs et embelli par les romains quelques siècles plus tard, il est en réalité perché sur une petite presqu’île, seulement reliée à Naples par un petit chemin de pierre.

Très important dans l’Empire Romain (il a notamment accueilli le dernier empereur exilé, Romulus Augustule), cet édifice napolitain fut plus ou moins détruit pendant le Moyen-Age. A l’époque, les habitants le transforment en forteresse pour le roi, qui finira par déménager quelques années plus tard dans le Castel Nuovo. Son utilisation déclinera alors jusqu’à la République Napolitaine, en 1799, lorsque les rebelles se servirent de ses canons pour dissuader la population.

naples vesuve
@pixabay

Aujourd’hui, il se visite entièrement et gratuitement. Ne manquez pas le petit village de Borgo Marinari, situé à ses pieds et qui contient de nombreux restaurants agréables et une superbe vue sur la Méditerranée et sur la baie. Le golfe de Naples comprend d’ailleurs deux autres îles à visiter : la petite Procida et la grande « Isola » d’Ischia où vous pourrez partir en excursion pour la journée.

Enfin, Naples ne peut pas se visiter sans passer par son Palais Royal, son « Palazzo » mais également par la chapelle Sansever, l’une des chapelles les plus connues et les mieux décorées de toute la ville. Tant que vous y êtes, si vous voulez visiter la côte, passez par la villa Malaparte. Construction moderne et perchée sur la falaise, elle date de 1943.

Et pendant que vous y êtes, si vous passiez par Amalfi, Sorrente, le golfe de Salerne ou encore Positano, certaines des plus belles villes de la côte napolitaine ?

Pompéi et le Vésuve

Vous en avez forcément entendu parler pendant vos cours d’histoire ou de latin : la ville archéologique de Pompéi, située à quelques kilomètres de Capri sur le continent est devenue une quasi légende au fil des siècles. Bâtie au pied du Vésuve par les Osques et développée par les Etrusques pendant l’Antiquité, elle était à cette époque une cité très prospère et défendue des envahisseurs par des murailles.

pompei italie
@Unsplash / Andy Holmes

Mais en 79 ap. JC, le volcan entre dans l’une de ses plus violentes éruptions. La ville est totalement ensevelie sous plusieurs mètres de lave et de sédiments et complètement oubliée pendant plusieurs siècles, jusqu’à sa redécouverte par hasard au XVIIème siècle et à son excavation lors de fouilles au XVIIème siècle. Plus de 10 siècles après l’éruption du Vésuve !

Aujourd’hui, le site, très bien conservé, se visite et accueille des milliers de visiteurs chaque année pour des balades archéolgiques et venant observer les maisons telles qu’elles étaient construites à l’époque romaine. On trouve aussi des bijoux et les objets qui ont été retrouvés. Véritable témoignage du passé, il permet de comprendre mieux comment les habitants vivaient il y a presque 2000 ans. D’autres villes aux alentours, comme Herculanum possèdent elles aussi des vestiges et des ruines romaines. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le site est incroyable !

Et profitez-en pour monter jusqu’au sommet du Vésuve ! L’immense volcan, toujours en activité mais plus en éruption pour le moment, possède plusieurs sentiers d’excursions qui vous emmèneront à plusieurs centaines de mètres d’altitude. D’ailleurs, si le temps le permet, un sentier vous emmènera au-dessus des nuages !

Comment visiter Capri ?

Après avoir atterri à l’aéroport de Naples, le plus proche de Capri, vous pourrez prendre le ferry à partir de la côte et vous rendre sur l’île. Assez petite, elle se visite à pied ou en scooter. Vous pourrez également prendre le bus et le funiculaire pour 2€ seulement, ainsi que le taxi. N’espérez pas louer une voiture : les résidents sont les seuls à pouvoir les utiliser.

Où manger à Capri ?

Petite île dans le sud de l’Italie, Capri possède de nombreuses spécialités culinaires à goûter absolument. Vous pourrez facilement les déguster dans les petites trattoria ou des restaurants en bord de mer ou dans les petites ruelles de Capri. Attention, le prix n’est pas forcément donné : lieu prisé de la jet-set européenne, l’île est parfois tournée vers le luxe.

Néanmoins, ne loupez pas le spécialités à base de pâtes : comme partout dans le pays, les féculents sont très répandus et sous différentes formes. En entrée, vous pourrez goûter les raviolis au fromage recouverts de tomate, puis en plat principal, les Chiummenzana, des spaghetti à l’huile d’olive et à l’ail, ou les Aumm Aumm, des pâtes aux aubergines et à la tomate. La mozzarella accompagne bien sûr l’ensemble !

Si vous n’êtes pas très attirés par les pâtes, goûtez la salade Caprese, à base de tomate et de Buffala, les calamars farcis, le Pezzogna, un poisson très à la mode ou encore les anchois marinés. Enfin, n’oubliez pas que les citronniers poussent partout sur l’île de Capri et permettent de nombreuses spécialités à base de… citrons !

Retrouvez où manger à Capri sur notre article dédié !

Où dormir à Capri ?

Très prisée par les touristes et notamment par la « jet-set » italienne, l’île de Capri nécessite un budget assez élevé pour une location de vacances, particulièrement en haute saison. Touristique, elle est beaucoup moins chère hors saison !

Toutefois, elle abrite de nombreux hébergements discrets, souvent luxueux et aux panoramas magnifiques. Des villas immenses sont également à louer et leurs terrasses offrent de sublime vues sur la mer Tyrrhénienne, juste en contrebas. Certaines possèdent même une plage privée !

Si vous préférez plutôt le côté sauvage de ce petit paradis italien, vous pourrez loger dans un hôtel ou un B&B dans les environs d’Anacapri. La partie ouest de l’île est un lieu de villégiature réputée pour sa nature, son calme et ses superbes paysages. Des petits villages de pêcheurs perchés sur la corniche et la roche surplombent la mer.

Si au contraire, vous préférez une ambiance plus touristique et vivre au milieu des magasins de luxe, c’est plutôt vers du côté de la ville Capri (donc dans la partie est de l’île) qu’il faudra vous tourner pour trouver un hôtel. Au milieu des villages de la côte ou des villages de pêcheurs, les prix des grands hôtels sont plutôt élevés mais les conditions en pension complète et en demi-pension sont extraordinaires. Grande station balnéaire de luxe, elle contient pas mal de merveilles !

Enfin, si vous voulez dépenser le moins possible, choisissez plutôt un hôtel sur la côte, notamment à Naples, à une trentaine de kilomètres de Capri.

Retrouvez où dormir à Capri sur notre article dédié !

Où sortir à Capri ?

Comme pour la nourriture et les logements, quelques clubs existent à Capri, mais ils ne sont pas donnés. La Taverna Anema e Core fait partie des meilleurs endroits pour sortir sur l’île. Sa musique italienne et son décor fleuri en font un endroit superbe pour un petit verre de Limoncello (l’alcool local à base de citron).

Deux cafés sont également très connus de ceux qui aiment sortir le soir sur l’île, ne loupez pas le Nautilus Caffe, qui se transforme en bar dans la soirée, et le Qube Cafe, très bien noté par les visiteurs. Alors, prêts pour faire la fête au milieu des stars italiennes ?

Carte de Capri

Retrouvez ci dessous la carte des meilleurs endroits à voir à Capri !

Vous utilisez Pinterest ? Voici l’image à piner :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here