Site touristique le plus visité de Jordanie, Pétra est une cité antique plusieurs fois millénaires ! Elle abrite des temples et des tombeaux creusés à même la roche dans les montagnes de Djebel Haroun. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985, Pétra est une visite incontournable et vous fera remonter le temps jusqu’à l’époque des Nabatéens…

Un peu d’histoire pour commencer…

Créée dans l’Antiquité, vers le VIIIe siècle avant JC par les Edomites, Pétra est ensuite occupée par les Nabatéens, un peuple nomade arabe. Ils font prospérer la cité grâce à sa position et la proximité des routes commerciales entre l’Arabie du Sud, l’Egypte, la Syrie et la Méditerranée. Pétra atteint son apogée en l’an 50 et aurait abrité à cette époque jusqu’à 20 000 habitants. Peu après, l’Empire Romain envahi la région et détourne les axes commerciaux, ce qui marque le début du déclin des Nabatéens. Peu à peu la cité est abandonnée et tombe dans l’oubli

Ce n’est qu’en 1812 que la cité de Pétra est redécouverte par l’explorateur suisse Jean Louis Burckhardt. Depuis, elle est devenue un parc archéologique et les fouilles ont permis de découvrir de nombreux trésors antiques !

Que voir et que faire à Pétra ?

Les tombeaux de Gaïa

Avant d’arriver au Siq, passage qui mène à Pétra, le chemin passe devant les tombeaux de Gaïa. Il s’agit de la nécropole nabatéenne de l’actuel village de Wadi Mussa. Elle est constituée de trois tombeaux monolithiques, les Tombeaux-Tours ou Djinn Blocks, et deux tombeaux superposés, le Triclinium, qui servait pour les banquets lors des cérémonies funéraires, et le Tombeau aux obélisques.

Du Défilé au Trésor…

Le Siq est une étroite et sinueuse faille naturelle de 1 200 m, c’est le principal chemin pour accéder à la cité antique de Pétra. Autrefois, l’entrée du Siq était surmontée d’une grande arche aujourd’hui effondrée.

Pétra Siq
@pinterest

Tout au long de cet axe naturel, vous trouverez des Bétyles, ces stèles en relief carrées ou arrondies, qui représentaient les dieux des nabatéens, notamment Dushara. En plus de sa fonction de voie de communication, le Siq avait également un rôle religieux. En approchant de la sortie, vous verrez peu à peu apparaître le Trésor !

Pétra Siq Khazneh
@unplash

Le Khazneh, ou Trésor du Pharaon, est le monument le plus connu de Pétra. Ce tombeau nabatéen a été creusé dans la falaise et présente de nombreuses influences architecturales : helléniste, égyptienne, romaine et mésopotamienne. Le décor du monument a longtemps fait croire à un temple mais certains détails, comme Isis ou encore les deux Dioscures (Castor et Pollux), montrent qu’il s’agit plutôt d’un tombeau funéraire ou d’un mausolée dédié à une reine ou un roi.

Pétra Khazneh
@unplash

Le matin est le meilleur moment pour admirer l’édifice, la lumière du soleil le rend encore plus sublime ! Trouver un point de vue en hauteur est aussi idéal pour avoir des photos du Khazneh sous toutes ses coutures !

Pétra Khazneh Hauteur
@123RF

La rue des façades et les Tombeaux Royaux

Juste à la sortie du Kazhneh, vous arriverez sur la rue des façades. Il s’agit d’une rangée de multiples tombeaux nabatéens creusés dans la façade. En face, se succèdent une série de tombeaux aux dimensions spectaculaires, ce sont des monuments funéraires royaux.

Tombes Royales
@123RF

Parmi eux, vous trouverez le Tombeau de l’Urne construit sur des voûtes de pierres, le Tombeau Corinthien qui ressemble beaucoup au Kazhneh mais plus endommagé par l’érosion, le Tombeau à étage, impressionnant avec une partie supérieure, et le Tombeau de Sextus Florentinus, ancien gouverneur de la Province Romaine d’Arabie.

La ville basse de Pétra

Après la rue des façades, vous tomberez sur le Théâtre romain. Comme son nom l’indique, il a longtemps été attribué aux Romains. Mais, après des fouilles, il s’est avéré qu’il datait d’une période plus ancienne, ce qui fait de lui un théâtre nabatéen. Il a longtemps été enfoui sous le sable et est donc actuellement en mauvais état. Ses nombreux gradins témoignent du fort peuplement et de l’importance de ce lieu de culture pour les Nabatéens.

theatre-romain-petra
@123RF

Vous pourrez aussi admirer le temple de Qasr al-Bint, seul monument de Pétra à ne pas avoir été sculpté dans la roche. C’est un temple d’aspect gréco-romain consacré à Dushara, le dieu principal des Nabatéens et il s’agissait du lieu de culte le plus important de la cité.

qasr-al-bint-petra
@123RF

Prendre de la hauteur pour découvrir deux lieux sacrés !

Les falaises vont vous donner envie de prendre de la hauteur ! Pour accéder au Haut Lieu du Sacrifice vous allez devoir les gravir ! Le panorama que vous aurez d’en haut vaut le coup : une vue à 360 degrés sur la cité antique et le désert environnant.

vue-haut-lieu-sacrifice-petra
@123RF

Pour accéder au Deir ou monastère, il vous faudra aussi gravir sentiers et surtout 822 marches taillées dans la roche.

Marches Pétra
@pixabay

Avant de l’atteindre, vous pourrez profiter de nombreux points de vue sur la cité de Pétra, plus sublimes les uns que les autres. Après 45min de trajet, vous apercevrez enfin ce lieu sacré ! Sa façade, taillée dans le grès jaune, est colossale et son style rappelle le Khazneh, sauf qu’il ne s’agit pas d’un tombeau mais d’un lieu de culte.

Deir Monastère
@unplash

Où manger à Pétra ?

Pour manger le midi sans vous déplacer du site archéologique de Pétra, deux restaurants vous proposent des buffets : le Basin Restaurant et le Nabataean Tent Restaurant. Mais attention, ces deux lieux sont prisés par les touristes pour sa localisation sur le site !

Pour vous éloigner de la foule, dirigez-vous vers la ville basse de Wadi Musa. Vous y trouverez une multitude de restaurants traditionnels. Vous pourrez goûter le mansaf, plat national de Jordanie, préparé avec des morceaux d’agneau arrosés d’une sauce au yaourt de chèvre fermenté, du riz ou du boulghour. Le maglouba est aussi un plat typique de la région, il s’agit d’un plat avec du poulet cuit dans une marmite avec des légumes et du riz.

Si vous êtes gourmand, vous allez adorer les pâtisseries jordaniennes ! Par exemple, le kenafeh est un feuilleté trempé dans un sirop à base de cheveux d’ange, de fromage et de pistaches. Et les ma’amouls sont des desserts fourrés aux dattes, noix ou pistaches.

Retrouvez ici les meilleurs restaurants à Pétra !

Où dormir à Pétra ?

La ville de Wadi Musa, est sûrement le meilleur endroit pour dormir près de la cité de Pétra. Vous trouverez des hôtels pour tous les prix !

Et pour une expérience encore plus inoubliable, choisissez plutôt un camp de bédouin. Vous pourrez dormir dans une tente, au milieu du désert, tout près de la cité de Pétra et profiter d’un feu de camp sous les étoiles !

Cliquez ici pour trouver les meilleurs hôtels de Pétra !

Où sortir à Pétra ?

Si vous visiter Pétra, il faut absolument vous rendre dans le plus vieux bar du monde ! Installé dans une tombe nabatéenne de 2 000 ans, le Cave Bar reste ouvert jusqu’à 4h en été. L’endroit idéal pour siroter quelques verres et s’imprégner du lieu !

Vous trouverez également quelques bars dans Wadi Musa, en général ouverts jusqu’à minuit.

Carte de Pétra

Retrouvez tous les endroits les plus marquants de la région sur cette carte !

Vous utilisez Pinterest ? Voici l’image à piner :

petra
@123RF

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here