Visiter Philadelphie : les 10 incontournables à voir et à faire

Par Justine, le 9 juin 2020
liberty hall philadelphie

Ville importante dans l’histoire des États-Unis, Philadelphie est incontournable lors d’un voyage aux États-Unis. Théâtre de nombreux films et séries, elle est également réputée pour être l’une des plus ouvertes et tolérantes. Avec ses quartiers populaires, ses grands bâtiments et ses villages amish, c’est un melting-pot de cultures, de couleurs et de voyage qui vous attend. Alors partez sur les traces de Rocky ou d’Al Capone… Vous n’allez plus vouloir rentrer !

Que faire à Philadelphie ?

Un peu d’histoire de la ville !

Lors de l’arrivée des colons européens sur le sol américain, Philadelphie fut l’une des premières villes mises en place. Son créateur était le gouverneur de l’époque, William Penn, qui donna ensuite son nom à la Pennsylvanie. Rassemblant des habitants d’origines et de religions diverses, celui-ci insista pour que toutes les religions puissent vivre en paix. Respectant l’un des premiers plans d’urbanisme, la ville se modernisa sans perdre cet esprit de tolérance qui la caractérise encore aujourd’hui. Furtive capitale du pays, elle possède encore de nombreux endroits qui rappellent cette riche histoire et ce passé glorieux.

Parc National Historique de l’Indépendance

Immense espace vert en plein coeur de la ville, le Parc National Historique de l’Indépendance est l’un des endroits les plus importants de la ville. Et même du pays : c’est en bordure de ce jardin, dans l’Independance Hall, qu’a été signée la Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis le 4 juillet 1776. Onze ans plus tard, c’est également ici que la constitution américaine a été signée par les représentants de douze des treize colonies, dont Benjamin Franklin et George Washington.

liberty hall philadelphie
@123RF

Vous trouverez d’ailleurs une statue du premier président des États-Unis devant le bâtiment, déclarant l’Indépendance et la constitution. Deux textes qui ont, encore aujourd’hui, une importance capitale pour les américains. D’ailleurs, le lieu a été inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 1979. N’oubliez pas ensuite de visiter les deux salles qui ont été spécialement réaménagées pour les touristes. Vous y trouverez des meubles d’époque, comme si Benjamin Franklin venait à peine de quitter la pièce !

En tout cas, le poids du passé se ressent même dans le parc gigantesque que vous trouverez devant. Autour de l’étendue d’herbe, on trouve également un musée (le National Constitution Center). Mais également le Congress Hall (où le premier Congrès s’est réuni), et d’autres bâtiments officiels datant de la même époque. Le coeur de l’histoire des Etats-Unis… c’est ici !

Liberty Bell

Située également à proximité du Parc National Historique de l’Indépendance, la Cloche de la Liberté est un véritable symbole à voir absolument. Fondée en 1752, elle aurait même sonné, selon la légende, après la Déclaration d’Indépendance ! En réalité, si l’on en croit la plupart des historiens, ceci ne serait qu’un mythe inventé en 1852 par un journaliste mais cela a considérablement accru sa popularité dans l’histoire américaine. Elle servait tout de même à marquer l’ouverture et la fermeture des séances du Congrès à sa création.

liberty bell philadelphie
@pixabay

Gravée d’un verset de la Torah (« Vous proclamerez la liberté dans tout le pays pour tous ses habitants), elle est réellement devenue symbolique après la Guerre de Sécéssion. C’est à ce moment là d’ailleurs qu’elle a finalement pris son nom définitif. Fendue en deux, elle pèse plus de 940 kilos et est aujourd’hui visible dans le Liberty Bell Center. Ce centre d’exposition, créé en 1995, propose également un grand espace transformé en musée. A noter que plusieurs répliques de la cloche ont été créées aux USA. La Justice Bell, notamment, symbole du vote des femmes. Celle-ci, quasi répliquée à l’identique, a voyagé dans la plupart des États-Unis. Elle a finalement retenti lorsque le XIXème amendement est passé et que le vote a été autorisé pour tout le monde.

Eastern State Penitentiary

Partez sur les traces des anciens bandits et de la Prohibition ! Par exemple, avez vous déjà entendu parler d’Al Capone ? Ce parrain du crime au début du XXème siècle, a longtemps échappé au FBI avant d’être arrêté pour fraude fiscale. Finalement condamné à 11 ans de prison, il a passé la fin de sa vie à Alcatraz. Mais avant cela, en 1929, ce bandit mondialement connu et qui a développé la Mafia aux États-Unis, a passé 10 mois dans une cellule de l’Eastern State Penitentiary, à Philadelphie.

eastern state penitentiary al capone
@pixabay

Mais pas dans les mêmes conditions que tous les autres prisonniers : celui-ci avait en effet fait rénover sa chambre en y faisant notamment poser de la moquette et en y faisant mettre des meubles luxueux. Construite sur un modèle particulier, qui séparait tous les prisonniers, la prison a fermé dans les années 70. Aujourd’hui, elle sert de musée et explique aux visiteurs dans quelles conditions vivaient les prisonniers quelques décennies en arrière seulement. Un voyage dans le temps qui vous marquera !

Visiter l’USS-New-Jersey

Autre époque de l’histoire, la Seconde Guerre Mondiale a beaucoup marqué les États-Unis. Entrés dans les combats en 1941 après l’attaque de Pearl Harbour, ils ont ensuite joué un grand rôle dans la victoire contre les nazis. Certains bateaux de combat ont ensuite été réutilisés pour les conflits suivants pendant la Guerre Froide et restent très populaires dans le pays. L’USS New Jersey en fait partie : mis à l’eau en 1942, il a participé à tous les évènements militaires des États-Unis avant d’être transformé en musée à partir de 1991.

uss new jersey
@123RF

Aujourd’hui situé à quelques minutes seulement de Philadelphie (mais dans un autre état), ce cuirassé accueille des centaines de touristes par jour. Venant comprendre les conditions de vie des marins américains, mais également se replonger dans un pan de l’histoire bien plus proche de nous. Pour une visite insolite, vous pourrez même passer la soirée dans le bateau, y manger et même occuper une couchette de marin pour la nuit. Bref, un moment surprenant mais agréable !

Visiter les quartiers populaires de Philadelphie

Old Town

Témoin d’un riche passé, la vieille ville de Philadelphie est un incontournable à visiter. Peu de buildings, des maisons colorées et des vieilles rues en damier… Vous allez revenir plusieurs siècles en arrière dans cette partie de la ville agréable, au bord du fleuve Delawaere. Construite quelques années avant l’indépendance Américaine, « Philly » respecte en effet un plan d’urbanisme précis. Pour la première fois, les rues étaient bien ordonnées, portaient des numéros et l’on trouve cinq espaces verts, aujourd’hui nommés les Jardins Historiques.

old town philadelphie
@123RF

Datant du XVIIIème siècle, ceux-ci sont inévitables, tout comme les différents musées de la ville. Dans le quartier d’Old Town, vous trouverez notamment le Musée Benjamin Franklin (qui a marqué l’histoire de la ville et du pays), mais aussi celui de la Révolution Américaine ou encore le Musée National de l’histoire juive Américaine. Et tout simplement des rues simples mais agréables pour une balade au soleil !

Fishtown

Situé dans la banlieue nord-est de la ville, Fishtown est un autre quartier historique de Philadelphie. Mais d’une autre époque : c’est en effet un endroit symbolique de la Révolution Industrielle dans la ville. Habitée par une majorité d’artisans et d’ouvriers, cette partie de « Philly » est reconnaissable à ses murs de pierre aux grandes fresques. A ses cafés et restaurants également : elle est aujourd’hui devenue l’un des endroits les plus agréables et touristiques de la ville.

Connu pour ses nombreuses révoltes sociales il y a plusieurs siècles, c’est un quartier où le mélange des cultures a beaucoup servi. Habité par des descendants de famille irlandaises, allemandes ou encore polonais, on y trouvait de tout. Aujourd’hui encore, si vous voulez profiter d’un quartier simple, chaleureux et aux commerces locaux, c’est ici qu’il faut vous rendre !

Partir sur les traces de Rocky !

Succès populaire ayant lancé la carrière de Sylvester Stallone en 1976, Rocky a également mis la ville de Philadelphie au premier plan ! Premier opus d’une longue série de huit film, il raconte l’histoire et l’ascension d’un jeune boxeur de seconde zone propulsé dans la cour des grands pour un combat contre le champion du monde. Tourné rapidement et sans beaucoup de budget, le film est aujourd’hui culte pour plusieurs générations et il n’est pas rare de voir les touristes effectuer un pèlerinage sur les lieux de tournage les plus marquants.

rocky philly
@123RF

Et comment ne pas débuter votre visite par les légendaires marches du Philadelphia Museum of Arts ? Que vous soyez fans du film ou pas, vous avez forcément déjà vu cette scène incroyable dans laquelle Stallone gravit les marches en courant puis lève les bras au ciel. Aujourd’hui célèbres, les « Rocky Steps » sont un monument à part entière et l’on trouve à proximité une statue du personnage, plusieurs fois déplacée, au pied de laquelle les touristes viennent faire une photo.

La majorité des scènes intérieures du film se sont en réalité déroulées à Los Angeles. Mais on peut encore reconnaître certains lieux totalement cultes comme la salle de boxe de Mickey. Si le bâtiment en brique rouge est toujours debout, l’intérieur en revanche, n’a rien à voir avec le film : c’est une supérette ! Profitez-en pour entrer dans la petite pizzeria en face : ouverte depuis les années 70, elle a servi de loge aux acteurs pendant le tournage du film et il en reste quelques photos.

musée philadelphie rocky
@123RF

Vous pourrez également vous rendre près de l’ancienne patinoire, où le héros emmène Adrian, sa petite amie. Elle aussi transformée en magasin, elle a tout de même gardé l’entrée, reconnaissable entre mille. En revanche, l’animalerie où travaille Adrian a fermé il y a près de 15 ans et le bâtiment est à l’abandon, dans un quartier plutôt mal famé. Dans un autre genre d’animaux, faites un détour par le zoo, toujours ouvert, et faites votre demande en mariage devant l’enclos des tigres, à la manière du boxeur !

Enfin, rendez-vous près de l’appartement de Rocky. Situé au 1818 Tusculum Street, celui-ci n’a servi que pour les prises extérieures mais est iconique pour les fans. Tout comme la maison de Paulie et Adrian, mais celle-ci, rénovée par les propriétaires, est aujourd’hui difficilement reconnaissable.

One Liberty Place

Situé dans le quartier très moderne de Philadelphie, le One Liberty Place est le deuxième plus haut gratte-ciel de la ville et même de l’état entier avec ses 288m de haut. S’il ressemble plutôt aux immeubles new-yorkais, il possède une particularité : il a été le premier à briser la règle et à dépasser les 167 mètres de la statue de William Penn (inaugurée en 1901). Pour les habitants superstitieux, c’est la cause de tous les soucis sportifs de leur État, même si depuis, de nombreux autres l’ont suivi.

one liberty place philadelphie
@Flickr

Le Two Liberty Place, un peu moins haut, se situe non loin et les deux immeubles sont reliés par une immense galerie marchande de 70 magasins. Mais il faut surtout venir le visiter pour sa vue : vous pourrez monter au 57ème étage et admirer son panorama à 360° sur la ville. De jour comme de nuit, vous allez en prendre plein les yeux !

Visiter un village Amish

Communauté religieuse coupée de la vie moderne et vivant dans des villages de l’Amérique profonde, les Amish fascinent. Souvent représentés au cinéma ou dans les séries, il se distinguent par un mode de fonctionnement très sobre, des coutumes datant du XIXème siècle et des traditions conservées de leurs ancêtres européens. Mais que diriez vous d’aller visiter l’un de leurs villages pour comprendre la vie de ses habitants qui, bien qu’ils n’habitent qu’à quelques heures seulement de Philadelphie, n’ont aucun contact avec les Etats-Unis d’aujourd’hui ?

village amish
@Flickr

Des visites sont possibles tous les jours de mars à octobre, au départ de la gare de Philadelphie. Accompagnés d’un guide, vous prendrez le train pour Lancaster, l’un des villages les plus proches. Là, vous pourrez faire un tour complet de tous les batiments, mais également goûter aux meilleures spécialités. Sans oublier de parler avec ses habitants et de comprendre comment ils vivent. Enfin, vous retournerez au coeur de Philadelphie à la fin de cette journée. Comme un retour dans le passé !

Philadelphia Museum of Art

S’il y a bien une chose qui caractérise Philadelphie, c’est bien son côté ouvert sur le monde. Et notamment sur l’art ! Ville pionnière de la presse, de l’éducation secondaire et de la musique, elle a aussi de très nombreux musées. Difficile d’oublier, notamment, celui rendu célèbre par Rocky, le Philadelphia Museum of Art. Et après avoir vu Stallone s’entraîner sur ses marches, entrez-y et découvrez ses très nombreuses collections.

musée art
@Flickr

Le musée est très varié. Présentant des tableaux de toutes les époques, il possède bien sûr de nombreuses oeuvres locales. C’est d’ailleurs un lieu symbolique de l’histoire de l’art en Pennsylvanie ! Mais il expose également beaucoup de peintres français. Toulouse Lautrec, Manet, Monet ou encore Pissaro et Degas sont représentés là-bas. On trouve également des oeuvres de Dali ou de Boticelli, dans un tout autre genre. Dans l’une des ailes du musée, fréquenté par 800 000 personnes chaque année, vous trouverez enfin de la mode, ou encore des armes. Bref, un lieu éclectique, à voir absolument !

Comment visiter Philadelphie ?

Les billets d’avion entre la France et Philadelphie ne sont pas forcément les moins chers. Moins touristiques que ses voisines New York ou Miami, la ville est moins desservie. Vous risquerez donc de faire une escale ou de payer des billets un peu plus chers. Lorsque vous serez au coeur de la ville, sachez qu’il est essentiel de visiter le maximum à pied. Idéal pour comprendre cette ville légendaire et historique !

Sinon, prenez les transports en commun, très développés. On trouve en effet quatre lignes de métro, de nombreux bus, des train régionaux ou encore des trolley bus. Et pour se faciliter la vie, une carte de transports vous donnera accès à tout… et facilement !

Où manger à Philadelphie ?

Pour trouver toute la nourriture que vous recherchez, mais aussi des objets typiques de la région, vous devez absolument vous rendre au Reading Terminal Market. Symbole de « Philly », il est incontournable pour son ambiance, ses odeurs et ses goûts incroyables. Situé entre le centre-ville et Chinatown, il possède même des objets Amish.

Sinon, vous devez absolument goûter les plats régionaux. L’un des plus connus se nomme le Cheesessteak, notamment. Avec son steak émincé servi dans du pain italien avec du fromage et des oignons, il est excellent. Et surtout dans les trois restaurants à l’origine de sa création ! Le Pat’s Steak, Genos et Jim’s Steak, se disputent en effet sa paternité.

Enfin, testez les Pretzels, les German Butter Cakes ou encore les Stromboli, et régalez vous !

Où dormir à Philadelphie ?

Comme dans toutes les villes américaines, Philadelphie est très grande et possède de nombreux quartiers agréables. Mais concentrez vous sur le centre moderne de la ville, où vous trouverez pas mal d’hôtels et d’appartements. Le quartier d’Old Town est également assez agréable et calme, tout comme Chinatown.

Les films et séries à voir avant de partir à Philadelphie :

  • Rocky (l’intégrale des 8 films) de Sylvester Stallone
  • Philadelphia de Jonathan Demme
  • How to get away with murder (6 saisons), de Peter Nowalk et Shonda Rhimes

Vous utilisez Pinterest ? Voici l’image à pinner :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.