sissi visiter vienne
@Justine Texier

Elle n’était pas seulement une grande impératrice… C’était aussi une grande voyageuse ! Très connue grâce aux films avec Romy Schneider, l’impératrice Elisabeth d’Autriche, dite Sissi, a marqué de son empreinte de nombreux pays d’Europe. Partez sur les traces de cette femme aventurière qui a bouleversé les codes. Et découvrez des endroits incroyables !

Sa naissance en Bavière

Fille du duc Maximilien de Bavière et de la duchesse Ludovika, la petite Elisabeth nait dans le sud de l’Allemagne, à Münich. Dans cette ville fêtarde, où l’on célèbre la bière régulièrement, elle ne vit que l’hiver. Le reste du temps, elle est élevée comme ses frères et sœurs au château de Possenhofen, au milieu d’immenses jardins et forêts. Passionnée par l’équitation et les animaux, Sissi cultive sa liberté dans cet endroit qu’elle surnommait affectueusement « Possi » et où elle est revenue plus de 24 fois une fois impératrice.

possehofen sissi bavière
@123RF

Aujourd’hui, le château appartient à une entreprise privée, qui l’a transformé en logements séparés. En effet, après avoir appartenu aux descendants des ducs de Bavière, il a ensuite été vendu aux SS pendant la guerre avant d’être laissé à l’abandon puis racheté. Alors, non, vous ne pourrez pas voir l’endroit où a grandi Sissi, en revanche, vous pourrez courir dans son jardin. En effet, les espaces verts du château ont été transformés en un grand parc public.

Grande Impératrice d’Autriche

A seulement 15 ans, Sissi accompagne sa mère et sa soeur en Autriche, dans les montagnes de Bad Ischl, pour l’anniversaire de son cousin, l’empereur François-Joseph, qui a quelques années de plus qu’elle. Celui-ci doit en profiter pour demander la main d’Hélène, la plus âgée des duchesses de Bavière. Cependant, en voyant Sissi, il tombe immédiatement amoureux et décide de se marier avec sa jeune cousine. Celle-ci est brutalement arrachée à sa faille et à la nature de la Bavière pour aller vivre à Vienne. Un changement brutal et difficile dans sa vie.

schonbrunn vienne
@Justine Texier

A l’époque, elle partage son temps entre deux palais. Celui de la Hofburg, en plein cœur de la ville, sert l’hiver lorsque la ville est sous la neige. Il dispose d’appartements pour l’empereur, qui travaille énormément et pour l’Impératrice qui a beaucoup de mal à se faire à l’étiquette de la Cour. Elle se sent mieux l’été lorsque toute la cour déménage au Palais de Schönbrunn, en périphérie de Vienne. Elle y retrouve des jardins et peut échapper à la stricte vie viennoise.

hofburg visiter vienne
@Justine Texier

Ces deux palais se visitent aujourd’hui. Pour le dernier, préférez un jour où le beau temps règne, pour pouvoir profiter de la vue sur les jardins, et des jardins eux-mêmes. Vous y retrouverez de nombreuses galeries et des appartements privés de toute beauté. Vous verrez où vivait l’impératrice, sa salle de sport et sa salle de bains, importante pour sa très longue chevelure. Le palais de la Hofburg possède quant à lui un véritable musée sur Sissi et son histoire. Des centaines d’objets et de films y sont entreposés et vous permettront de reconstituer son histoire !

Amatrice d’art à Madère…

En 1861, l’impératrice Sissi est à bout de nerfs. Sa belle-famille l’oppresse, elle ne supporte plus la cour, son mari est continuellement parti et surtout elle a perdu sa première fille, Sophie. Très mal, elle se perd dans diverses frivolités et finit par tomber très gravement malade. A l’époque, les médecins de la cour la donnent perdue. Elle souffre d’une grave infection des poumons, elle est très faible mais elle décide de partir se reposer sur l’île de Madère. L’île portugaise possède un air pur et est très loin de sa belle-mère qui la tracasse. Elle semble reprendre confiance, aller mieux et respirer enfin. D’ailleurs, elle profite des montagnes pour faire de la randonnée et du cheval.

jardin botanique funchal
@123RF

Elle séjourne à l’époque à la Quina Vigia, dans une maison typique de Madère qui n’existe plus aujourd’hui. En revanche, on y trouve les jardins du Casino, juste à côté, dans lesquels a été installée une statue de Sissi. L’impératrice aimait cette île magnifique qui le lui rend bien aujourd’hui.

Puis à Corfou !

Lorsqu’elle rentre de Madère, Sissi va mieux mais replonge dans une dépression encore pire qu’avant. Tous les médecins s’accordent à dire qu’elle est en très mauvaise forme. Elle part cette fois à Corfou, petit paradis grec où sa mère la rejoint. Elle va y rester plusieurs années pour enfin soigner ses poumons et son moral très fluctuant. Cependant, elle aura du mal à revenir dans sa « prison dorée » et ce long séjour lui donnera son amour pour les voyages, gardé toute sa vie.

corfou sissi
@123RF

Si aujourd’hui, on ne trouve plus de traces de ce passage, il faut savoir que l’impératrice Elisabeth est revenue de nombreuses fois à Corfou une fois soignée. Elle commence à y acheter des œuvres d’art, antiques ou non, et à y entasser ses collections. Pour cela, elle se fait construire la villa Achilleion en entre 1889 et 1891. Après sa mort, il est racheté par le roi Guillaume II d’Allemagne avant de revenir à l’Etat Grec et d’être transformé en musée.

Reine de Hongrie

Alors qu’elle cherche toujours un moyen pour s’échapper du carcan viennois, Sissi est couronnée reine de Hongrie en 1867, lors de l’annexion du pays par l’empire autrichien. Une manœuvre politique à laquelle elle a pris une part incontestable, en réconciliant l’empereur avec la noblesse du pays. Et c’est une véritable bouffée d’air pour celle qui est passionnée par la culture hongroise et par la langue. Elle s’y installe une grande partie de l’année et participe à des fêtes et à des parties de chasse qui lui rappellent sa Bavière natale.

hongrie
@123RF

Et si Sissi adorait la Hongrie, c’était bien réciproque ! A Budapest, on trouve en effet de nombreux endroits qui rendent encore hommage à la reine. L’incontournable pont Elisabeth, par exemple, qui enjambe le Danube, mais pas seulement. En effet, ne loupez pas la statue de l’impératrice au bord du fleuve ou encore les nombreux palais où elle a séjourné. A Gödöllő, par exemple, son ancienne résidence d’été, des peintures et photographies ont été conservées. Au coeur de la nature, la visite guidée est très agréable.

La fin de sa vie en Suisse

Vous ne verrez pas cela dans les films, mais il se trouve que l’impératrice Sissi, devenue anorexique et dépressive à la fin de sa vie, a été assassinée à Genève par un Italien. Alors qu’elle a 60 ans et qu’elle ne supporte plus de vivre à Vienne, elle part à Genève chez une amie. Celle-ci lui propose de prendre le bateau et c’est sur l’embarcadère que celui qui se revendiquait de la mouvance anarchiste la poignarde avec une lame.

Jet d'eau Genève
@123rf

Son corps repose aujourd’hui dans une crypte à Vienne, en compagnie des autres membres de la famille Habsbourg. Et vous pourrez également trouver la lame dans la capitale autrichienne, dans un musée consacré à l’impératrice. A Genève, en revanche, on trouve toujours une statue de l’impératrice, érigée en 1998, soit cent ans après sa mort. Et comme un symbole, elle est située en face de l’hôtel Beau-Rivage, presque à l’endroit de l’assassinat. Moderne et très classe, elle possède un style bien à elle… Comme l’impératrice !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here