Irlande

Inspiration Voyage : le Wild Atlantic Way, sur les côtes de Irlande

Par Justine, le 30 janvier 2021, mis à jour le 28 janvier 2021 — 6 minutes de lecture
falaises wild atlantic way irlande

En guise d’inspiration voyageet si vous partiez en Irlande, sur les côtes sauvages et préhistoriques de l’Atlantique ?. C’est une route mythique qu’on appelle la Wild Atlantic Way. Pas loin de 2500 km de route reliant Malin Head à Kinsale, du nord au sud du pays. C’est un cap, c’est une péninsule aurait dit Cyrano ! Parce qu’entre les presqu’îles et les péninsules, entre les plages et les tourbières, les phares irlandais vous guideront dans l’immensité sauvage de leur pays.

Comment faire ce road-trip ?

Pour ce road-trip en Irlande, l’idéal serait de louer une voiture lors de votre arrivée à l’aéroport de Cork. Le Wild Atlantic Way est un road-trip qui peut s’étendre sur autant de jours que vous le souhaitez. C’est donc à vous de choisir le temps que vous y passerez.

C’est parti pour le road-trip en Irlande !

Etape 1 : De Cork à Bantry, la côte des havres

C’est à Cork que vous atterrissez, une ville située tout au sud de l’Irlande. En général, le Wild Atlantic Way se fait dans l’autre sens, de Malin Head à Kinsale et donc du nord au sud. Nous vous conseillons toutefois de suivre notre itinéraire, et ce pour deux raisons. Tout d’abord parce que vous éviterez de faire comme tout le monde (et donc de suivre les mêmes voitures tous les jours). Pour le côté pratique ensuite, puisque l’on conduit à gauche en Irlande. Vous longerez donc directement la côte dans ce sens.

Cork ne fait pas vraiment partie du Wild Atlantic Way. Toutefois, quitte à y être, profitez-en toutefois pour visiter trois incontournables de la ville : la Cathédrale Saint-Finbarr, le Blackrock Castle et l’English Market.

Et maintenant, en route ! La première partie de ce road-trip s’appelle la côte des havres. Elle longe les côtes de l’extrême sud irlandais. Une ambiance à la fois paisible et mystérieuse, symbolisée par le phare de Kinsale. L’Old Head, comme on l’appelle, situé au bout de la presqu’île, offre des airs de fin du monde ! En bonus : les amateurs de golf seront ravis de découvrir le 18 trous Kinsale !

Etape 2 : De Bantry à Tralee, les péninsules du sud

Deuxième étape, et pas des moindres : les péninsules du sud-ouest. Leurs petits noms dans l’ordre sont : Mizen, Sheep’s Head, Beara, Iveragh et Dingle  Il y a tellement à faire ici que vous pourriez y passer facilement plusieurs jours. Dans cette région, la beauté violente de la mer a façonné les côtes, les rochers prennent donc des formes surréalistes qui se marient parfaitement avec elle.

tralee irlande
@pixabay

Commencez votre découverte des péninsules par la panorama exceptionnel de Mizen Head (un peu plus au sud de Bantry). Continuez dans la même ambiance avec l’Anneau de Kerry. Puis l’île de Dursey qui vous permettra de prendre un téléphérique au-dessus de la mer ! Terminez avec la petite merveille de la région : le Skellig Michael. Cette île escarpée abrite un ancien monastère classé au patrimoine mondial par l’UNESCO. On peut voir l’île dans le film Cœur de Verre de Werner Herzog (1976).

Etape 3 : De Tralee à Galway, la côte des falaises

Si votre coeur a déjà chaviré lors des péninsules, c’est tout à fait normal. Reprenez votre respiration et préparez-vous à être émerveiller encore plus avec la 3e partie du Wild Atlantic Way : la côte des falaises. Dans le même style que Mizen, vous y trouverez la péninsule atypique de Loop Head. Un grand EIRE tracé dans l’herbe verte et un phare datant du XVIIe siècle vous indique la voie à suivre.

falaises wild atlantic way irlande
@123RF

Et cette voie vous amène jusqu’à l’une des plus étonnantes merveilles naturelles de l’Irlande : les falaises de Moher. Le site est inscrit au patrimoine mondial par l’UNESCO. C’est un ensemble de falaises abruptes s’élevant à plus de 200m au-dessus du niveau de la mer et s’étirant sur plus de 8 km.

Massives, vertigineuses et presque fantastiques, ces falaises inspirèrent plus d’un film dont le 6e volet de la saga Harry Potter.  La Tour O’Brien, point culminant des falaises, vous offrira un point de vue idéal sur le site et toute la côte.

Etape 4 : De Galway à Castelbar, la côte des baies

La moitié du voyage est faite. Maintenant, c’est la côte des baies, située à l’extrême-ouest de l’Irlande, que vous allez traverser. De nouveaux paysages s’offrent à vous, des plages, des vallées envahies par les élevages de moutons, des tourbières et même un fjord.

Les tourbières les plus pittoresques sont celle de Derringimlagh, située en plein Connemara. Un peu plus au nord, vous trouverez le fjord de Killary, idéal pour lâcher le volant et partir sur une mini-croisière d’une journée. Le fjord est d’ailleurs habité en grande partie par des dauphins.

Concluons par les plages que vous trouverez sur l’île d’Achill dans la Comté de Mayo. A force d’observer l’Océan Atlantique, il n’est pas étonnant qu’on ait envie de voir une plage, même s’il vous faudra du courage pour aller vous baigner ! L’île est elle aussi presqu’entièrement recouverte de tourbières. Un moment reposant et un tant soit peu exotique (enfin, pour l’Irlande !)

Etape 5 : De Castelbar à Donegal, la côte du surf

Cette cinquième partie de la Wild Atlantic Way ravira tous les grands sportifs puisque vous vous apprêtez à traverser la côte du surf ! Direction le plateau (toujours verdoyant) de Mullaghmore Head pour vous lancer dans les vagues irlandaises ! Un festival de surf est également organisé chaque année à la fin du mois de Juin à Bundoran.

wild atlantic way surf
@123RF

Si vous n’êtes pas l’as de la planche, ne vous inquiétez pas. Vous pourrez aussi vous lancer dans une excursion en bateau, en kayak, afin de découvrir les îles rocheuses et les vestiges des anciens châteaux aux alentours. A Sligo, les plus romantiques pourront aussi parcourir les plages à dos de cheval !

Etape 6 : De Donegal à à Malin Head, les promontoires du nord

Et nous voici finalement à la dernière étape, normalement la première de ce road-trip ahurissant le long des côtes sauvages d’Irlande. On vous rappelle d’ailleurs qu’on vous a proposé ici de faire ce voyage en sens inverse.

Commençons cette côte qu’on appelle les promontoires du nord par les impressionnantes falaises de Slieve League. Très différentes de celles de Moher, ces falaises moins à-pic n’en sont pas moins plus grandes, culminant à plus de 600 m au-dessus du niveau de la mer, et prenant ainsi le titre de de plus hautes falaises d’Europe.

Vous n’êtes pas au bout de vos surprises parce qu’un peu plus au nord, vous pourrez passer par la baie de Ballymastocker, qui fut un temps élue l’une des plus belles plages du monde. Immense, idyllique, irlandaise, tout simplement.

Enfin, pour conclure en beauté, puisque l’on a commencé par un phare, rendez-vous à au phare de Fanad Head. Le terminus officiel de ce Wild Atlantic Way s’appelle Malin Head, et si vous avez un peu de chance, vous pourrez y voir une aurore boréale !

Justine

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.