phare de ré côte atlantique
@123RF

Partez à la découverte des plus belles îles de la côte Atlantique avec nous ! Passez des hortensias de l’île de Ré aux côtes et aux falaises d’Ouessant et trouvez l’endroit qui vous conviendra le mieux pour vos prochaines vacances. Alors, une petite balade entre terre et mer vous tente ?

L’île de Ré

Des jetées fleuries d’hortensias, de grandes maisons au bord de la plage et quelques villages au bord de l’eau… Petit bout de terre attachée à la Rochelle par un grand pont, l’île de Ré est très connue sur la côte Atlantique. Et peut-être l’une des plus romantiques ! Réputée pour sa beauté au printemps, lorsque les fleurs reviennent colorer les villes, elle est devenue le lieu préféré des parisiens pour des vacances au calme.

Et si vous pouvez y venir au printemps ou au début de l’automne, privilégiez plutôt ces saisons : moins touristiques, elles vous offriront une île bien plus sauvage et agréable. Hors des plages, visitez l’attraction touristique n°1 de l’île, le Phare des Baleines, à la pointe. Construit au XIXème siècle, sur les bases d’une tour du XVIIème siècle, il tire son nom du nombre de baleines très important qui s’échouaient à proximité auparavant.

île de ré océan atlantique
@pixabay

De nombreux visiteurs viennent pour monter tout en haut du phare : avec ses 257 mètres, c’est l’un des plus haut de France. Si vous ne voulez pas vous fatiguer, sachez qu’un musée est situé au rez de chaussée. Non loin de là, profitez-en pour visiter les marais salants de l’île : vous y verrez récolter le sel de l’océan, et tout le mécanisme millénaire que cela implique. Bref, une île authentique à visiter !

L’Île d’Oléron

Sa jumelle, l’île d’Oléron, ne l’est pas moins ! Située à seulement quelques kilomètres de l’île de Ré, la grande Oléron est la deuxième plus grande île de France Métropolitaine, après la Corse. Assez peuplée, avec 21 000 habitants, elle est pourtant beaucoup moins touristique que sa voisine et encore très tournée vers la nature et les traditions charentaises.

cabine ile oléron
@pixabay

Sur le pont de près de trois kilomètres qui la relie à la côte, ouvrez grand vos yeux : perdu, au milieu de la mer en dessous de vous, vous pourrez voir le fameux Fort Boyard, utilisé depuis trente ans pour l’émission de télévision. Uniquement accessible en bateau, cette prison du XVIIème siècle fait rêver petits et grands et il est assez drôle de le voir de vos propres yeux. Une fois que vous serez arrivés sur l’île, vous aurez le choix : deux villes, Saint-Pierre d’Oléron et Château d’Oléron ou les grandes plages de l’île !

ford boyard ile d'oléron
@pixabay

Depuis quelques années, le tourisme se développe à Oléron car l’île organise de nombreuses manifestations culturelles ou artistiques. Vous risquez de tomber sur de la musique, du théâtre ou même une brocante ou un spectacle dans la ville, surtout si vous venez en plein été. Mais vous pourrez aussi vous organiser une petite balade dans les rochers et manger des huîtres à même la pierre… Alors, vous signez ?

Noirmoutier

Un peu plus haut sur la côte que les deux précédentes, Noirmoutier est l’une des plus grandes îles de Vendée. Petit paradis de nature, au milieu des éléments, elle a la particularité d’être reliée à la côte de deux façons différentes. Un pont fait la liaison et permet de s’y rendre en voiture, mais il est également possible d’emprunter le passage du Gois, bande de terre au milieu de l’eau. Possible, à quelques conditions, et notamment la marée : lorsque celle-ci est haute, l’eau recouvre le passage et rend toute traversée impossible. Attention à l’heure, si vous vous y rendez, il ne faut pas vous laisser piéger.

noirmoutier atlantique
@123RF

Au nord de l’île, difficile d’échapper à la plus grande ville, Noirmoutier-en-l’Île. Avec ses 5 000 habitants environ, elle est très typique et contient un port, plusieurs commerces et des marais salants. Deux bourgs sont également intégrés à la ville qui ne se distingue pas vraiment par ses plages. De ce côté de l’île en effet, on trouve bien plus de rochers que de sable. Dans le sud de l’île, en revanche, en plus de trois villages contenant entre 1500 et 2000 habitants chacun, on peut apercevoir des plages plus agréables. Et tout ça, en plus des parcs à huitres et des marais salants, spécialité de la région. Au coeur des éléments et de la nature !

L’île d’Yeu

Avec des rives opposées aux paysages complètement différents, l’île d’Yeu est un endroit aux deux visages qui détonne sur la côte Atlantique. Deuxième île principale de Vendée, elle présente en effet une côte orientale qui ressemble aux grandes plages que l’on peut trouver facilement de l’autre côté de la mer, dans des villes comme Saint-Gilles-Croix-de-Vie ou Les Sables d’Olonne. De l’autre côté de l’île, on tombe en revanche sur un panorama tout différent : avec sa roche grise et ses falaises, on se croirait plutôt en Bretagne, quelques centaines de kilomètres plus au nord.

ile d'yeu océan atlantique
@123RF

Assez touristique, particulièrement en été, elle est assez petite, avec seulement 23km2, mais possède pas mal d’activités pour les vacanciers. Des concerts y sont organisés, mais les touristes aiment surtout les balades en vélo entre les petites maisons blanches et fleuries. On y trouve également des marais salants et différents ports de pêche. Un endroit tranquille où vous pourrez accéder en ferry, au départ de Saint-Gilles-Croix-de-Vie ou de La-Barre-de-Monts. Une ligne fait également la liaison avec Noirmoutier.

Belle Île en Mer

Des eaux bleues turquoises, des rochers et une nature luxuriante… Non, vous ne rêvez pas, nous sommes bien en Bretagne, sur une île de la côte Atlantique ! Et même si la mer est moins chaude que dans les Caraïbes, les paysages vont, eux, vous en mettre plein les yeux. Assez peu peuplée (6 000 habitants environ) pour sa superficie, elle est bien moins touristique que les précédentes et va vous permettre un séjour au calme.

belle ile en mer atlantique
@Flickr / Eric Guillot

Très traditionnelle bretonne, l’île possède une histoire très forte : elle a longtemps servi de bagne et a reçu la visite de grands architectes. Aujourd’hui, on y trouve quatre phares, dont l’un se visite, mais également des activités nautiques qui se multiplient. Devenue plutôt touristique elle est plus agréable au printemps ou à la fin de l’été, lorsqu’elle se vide un peu et retrouve son côté typique.

L’Île d’Ouessant, la plus mystérieuse des îles de la côte Atlantique

Avec sa forme de pince de crabe, l’île d’Ouessant, située en face de Brest et des villes du Finistère est l’une des plus connues du monde marin. Les courants si dangereux autour de ses côtes sont réputés chez les navigateurs qui l’ont entourée de nombreuses légendes et surnoms effrayants. « Île de l’épouvante », île des naufragés »… La réputation qui la précède n’est pas des plus engageantes ! Pourtant, vous allez découvrir un endroit entre terre et mer dont vous vous souviendrez longtemps.

ouessant océan atlantique

Avec seulement 835 habitants, en effet, Ouessant est un endroit naturel où vivent de nombreuses espèces animales et notamment des oiseaux migrateurs. On y trouve également une végétation foisonnante et des panoramas sublimes, notamment les falaises de la côte nord, très sauvages. Colorés (surtout au sud) et foisonnant de vie, les paysages de l’îles font partie des plus beaux de Bretagne.

L’île aux Moines

Située dans le golfe du Morbihan, l’île aux Moines est la plus grande île de la région, avec seulement 3,5km2. Pourtant, elle possède une particularité : toute la ville éponyme n’y est pas située ! En effet, une partie des habitants habite sur les quatre autres petites îles aux alentours, Creizic, Holavre et les deux îles de Brouëls. En forme de croix et comptant seulement 600 habitants, c’est un endroit qui n’est pas très touristique mais parfait si vous avez seulement besoin de calme et de nature.

îles aux moines atlantique
@Flickr

Anciennement possédée par des moines bretons (d’où son nom), on y trouve peu de monuments mais quelques vestiges tout de même du passé de cette île. Notamment quelques dolmens et cromlechs qui vous ramèneront plusieurs millénaires en arrière. Parfait pour un dépaysement total !

L’île aux Oiseaux, l’île la plus sauvage de la côte Atlantique

Avec ses cabanes tchanquées et sa végétation luxuriante, c’est l’un des symboles du bassin d’Arcachon. Un passage obligé dans la région : l’île aux Oiseaux (oui, comme dans la chanson !) est absolument magnifique. Mais attention, sa visite se mérite : très protégée, elle est difficile à atteindre et encore très peu touristique. Un refuge parfait pour les centaines d’espèces qui y vivent en paix !

Pour l’anecdote, il y a quelques siècles, on l’utilisait dans la région pour y parquer les chevaux. Les éleveurs s’y rendaient alors en nageant avec leurs bêtes, ce qui a donné son nom à l’une des pointes de l’île, la Pointe aux Chevaux.

île aux oiseaux arcachon atlantique
@123RF

Aujourd’hui il est possible de s’y rendre en bateau, mais l’accès est très contrôlé pour que la nature puisse s’y développer tranquillement. Peu de sable fin comme au Cap Ferret voisin, mais un véritable lieu sauvage en plein coeur du bassin.

Si vous réussissez à y aller, visitez les deux cabanes tchanquées, les stars de cette île de 3000m2 (qui peut passer à 300 m2 lorsque la marée monte). Servant autrefois aux gardiens des parcs à huîtres, elles sont aujourd’hui inhabitées. Des anciens villages de pêcheurs s’y situent également, au milieu des centaines d’espèces d’oiseaux qui y cohabitent. Vous allez vivre un retour en arrière de plusieurs siècles, mais prendre une vraie bouffée d’oxygène !

Carte des plus belles îles de l’Océan Atlantique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here