De Moscou à Vladivostock, road-trip sur les traces du mythique Transsibérien !

Par Justine, le 13 novembre 2020, mis à jour le 10 novembre 2020
lac baikal russie

Et si vous montiez à bord du Transsibérien ? De Moscou à Vladivostok, le Transsibérien c’est plus de 9 000 kilomètres de voies ferrées. Le plus long trajet en train au monde, un mythe absolu pour tous les grands voyageurs ! Les Tsars commandèrent sa construction en 1891 afin de relier les confins de l’empire russe. C’est en 1916 que l’itinéraire fut achevé. Aujourd’hui encore, le Transsibérien reste la meilleure manière de découvrir la Russie dans toute son immensité. Profitez donc de cette inspiration voyage pour partir à l’aventure !

transsibérien
@123RF

On le prend quand, le Transsibérien ?

Il n’y a pas véritablement de bonne ou de mauvaise saison pour le Transsibérien. C’est plutôt à vous de choisir les paysages que vous préférez. Le doux manteau blanc de l’hiver ou les couleurs fleurissantes du printemps. Le seul conseil que nous pouvons donner serait d’éviter l’été pour obtenir des tarifs plus abordables.

Comment avoir les billets pour le Transsibérien… et combien ça coûte ?

Il existe de multiples façons d’acheter ses billets de train pour le Transsibérien. Vous pouvez bien entendu les prendre à partir d’un site ou d’une agence de voyage en France. Les tarifs sont alors très élevés. Le plus économique serait de s’en occuper sur place, de gare en gare. Cette solution vous offrira à la fois plus d’authenticité et plus de liberté.

Il est extrêmement difficile d’évaluer le prix d’un voyage sur le Transsibérien. Tout dépend d’où vous prenez vos billets de train, que ce soit dans une agence française ou directement en Russie, de la classe que vous choisissez à l’intérieur du train (le luxe de la 1re classe ou la convivialité des 2nde et 3e classes), et surtout, du nombre d’arrêts que vous faites en chemin.

Comptez au minimum 300€ pour les billets de train, 50€ euro; pour le visa russe. Pour un voyage de 3 semaines, prévoyez au moins 700€, pour un voyage d’un mois 1000€. C’est ensuite à vous de gérer votre budget comme vous l’entendez !

Quel parcours ?

La Russie est immense, ce qui fait du Transsibérien le plus long chemin de fer au monde. Il relie Moscou à Vladivostok, soit la Russie européenne à l’Extrême-Orient russe. De nombreuses étapes ponctuent le trajet, et c’est à vous de choisir quand vous souhaitez vous arrêtez.

D’une traite, le trajet s’étend sur une semaine. Avec les étapes, on compte facilement un mois. Vous pouvez même aller plus loin en traversant la Mongolie et la Chine jusqu’à Pékin. Pour vous aider à choisir vos étapes, nous vous proposons un résumé des plus belles.

C’est parti pour le road-trip !

Etape 1 : Novgorod

Novgorod, ou plus exactement Nijni Novgorod, est l’une des premières étapes du Transsibérien. C’est la plus ancienne cité russe, fondée, selon les différentes sources, entre le IXe et le XIIe siècle. Le Kremlin de Novgorod est l’un des passages obligatoires d’un voyage en Russie. Une enceinte circulaire surplombant la ville qui abrite entre autres le Palais à Facettes et la cathédrale Sainte-Sophie.

Etape 2 : Kazan

kazan russie
@123RF

En longeant l’immense fleuve qu’est la Volga, vous arriverez ensuite à Kazan, le « chaudron » en russe. Capitale du Tatarstan, Kazan est une ville chargée d’histoire et de légendes. On y visite ici aussi la Forteresse du Kremlin, inscrite au patrimoine mondial par l’UNESCO. Kazan est à mi-chemin entre l’orient et l’occident, et ne s’étonnera pas alors d’y voir le Temple de toutes les religions, symbole de cette mixité, et la superbe mosquée Qolsharif.

Etape 3 : Iekaterinbourg

Située dans la région de l’Oural, Iekaterinbourg est la 4e plus grande ville russe. C’est aussi l’un des plus importants pôles culturels du pays. Vous y verrez plusieurs universités, un opéra, un conservatoire mais aussi une Alliance française. Le Palais de Kharitonov et l’Eglise de Tous-les-Saints sont les incontournables de la ville.

Etape 4 : Novossibirsk

novossibirsk
@123RF

L’incroyable gare de Novossibirsk vous donnera forcément envie de descendre du train. Dans les tons bleu-pastel, le bâtiment prend la forme d’une ancienne (et monumentale) locomotive. Novossibirsk est elle aussi l’une des plus grandes villes de Russie. Mélangeant l’art déco à un style plus soviétique, l’immeuble des cent-appartements vaut le détour. L’autre monument phare de la ville est son théâtre d’opéra et de ballet.

Etape 5 : Irkoutsk

Vous êtes en train de vous enfoncer de plus en plus en Sibérie. Irkoutsk n’est peut-être pas une ville incroyable en elle-même, mais c’est la porte d’entrée au lac Baïkal. Un mythe, une légende incontournable des grands voyageurs. A une heure d’Irkoutsk, vous trouverez le village de pêcheurs de Listvjanka. Au programme : chalet, sauna et poisson fumé. Autrement dit, tous les ingrédients d’un hiver en Sibérie !

Etape 6 : Le lac Baïkal

baikal sibérie
@123RF

Il y a tellement de choses à faire l’hiver au lac Baïkal que vous regretterez de repartir si tôt. Les irréductibles sportifs pourront s’adonner un ski pendant que les autres s’enfouiront dans les forêts enneigées pour caresser des rennes. N’oubliez pas qu’un lac comme le Baïkal gelé, c’est aussi la plus grande patinoire de votre vie !

Etape 7 : Oulan-Oude

<p>De l’autre côté du lac Baïkal, vous pourrez vous arrêter à Oulan-Oude, l’une des étapes les plus singulière et les plus pittoresques de ce voyage. C’est la capitale de Bouriatie, un point essentiel et historique des échanges entre la Russie, la Chine et la Mongolie. Construite au bord d’une rivière, aux pieds des montagnes, elle est notamment connue pour sa sculpture monumentale de la tête de Lénine. Mais c’est surtout l’architecture en bois des vieilles maisons et le côté bouddhiste d’Oulan-Oude qui la différencie des autres villes russes.

Enfin, la fin du voyage à Khabarovsk

Dernière étape du Transsibérien avant l’arrivée à Vladivostok, Khabarovsk est une ville où il fait bon vivre. D’aspect pittoresque et balnéaire, Khabarovsk s’étend le long du fleuve Amour. C’est une ville verte. On y trouve des parcs et des espaces verts, des jardins botaniques et zoologiques mais aussi des plages.

Et vous voilà au terminus: Vladivostok! A moins que vous ne souhaitiez faire <b>l’aller-retour en train</b>, le plus simple pour rentrer à Moscou reste de prendre l’avion. Deux heures de vol seulement ! Dire que vous avez mis un mois à traverser la Russie ! Un billet d’avion entre Vladivostok et Moscou s’élève entre 150 et 200€.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.